One Punch Man Tome 24 : Nos Reflets Dans Les Miroirs

Reflets
Reflets

« Le code ! » réclame le leader des Surveillants Carcéraux. « Bon… » soupire Pabrika qui pensait benoitement feindre un lavage de cerveau. « Il ne nous reste plus qu’à passer en force ! » crie Iairon. « Maudits héros ! » peste le gardien du coffre de l’Association des Monstres. « Vous ne vous en tirerez pas comme ça ! ». D’autant plus qu’il détient la clé menant à ce monstre crée par hasard lors des expériences de Scrutt. « Le pire lieutenant de l’Association car il ne se laisse contrôler par personne ! ». Être prêt à se faire dévorer par une masse d’eau belliqueuse dans le simple espoir d’éliminer des héros. « À quel point ces monstres nous détestent-ils ? » se surprend à penser Bushidozer. « Les reflets que me renvoie cette chose…. Sont-ce celle d’un héros, d’un monstre ou d’un trentenaire paumé comme jamais ? ». Sur ces réflexions, il est temps de combattre !

Reflets

À nouveau un excellent volume marqué par des moments poignants et symboliques. Le premier d’entre eux est peut-être la scène la plus bouleversante d’un point de vue meta puisque nous assistons à la première mort d’un « gentil ». Soit le sacrifice de Pabrika, chef de l’escadron des mercenaires envoyé par Rupin pour retrouver son fils. En quelques scènes, ONE et Murata font en sorte de rendre attachant un vétéran de la guerre rompu aux horreurs du monde. Ce qui ne l’empêche pas, dans les derniers reflets de sa vie, à se rêver en héros.

Reflets
Reflets

Le fait que ONE témoigne, par de simples phrases, sa pleine conscience de l’enfer qui habite la Terre, est touchant. Mais qu’importe les injustices et l’horreur qui côtoient l’être humain, nous nous devons de croire aux Héros. Aussi stupide et indécent ce rêve soit-il. Pour l’heure, la dramaturgie est LE volet qui manque à One Punch Man pour devenir irréprochable. Cette disparition soudaine de Pabrika, que nous avons méprisé avant de regretter, est un pas dans la bonne direction.

Venons-en au deuxième temps fort du tome —> La rencontre entre Saitama et Orochi ! Et quel puissant narratif ! Avec la symbolique d’un monstre parmi les monstres qui, en l’espace d’un instant, réalise qu’il n’est que le réceptacle de ce Dieu qu’il rêvait de devenir. Quel dommage que le rewrite ait gommé l’extraordinaire joute entre les deux compères ! Orochi était bien mieux illustré et mis en avant. Là où, dans la version finale, rien n’exulte de la créature mis à part son attaque ultime (très spectaculaire ceci-dit).

C’est la seconde fois qu’un combat important se voit drastiquement amoindri en matière de visuel. D’abord le duel entre Child Emperor et Phoenix Man, maintenant celui-ci… Impossible de ne pas être déçu lorsqu’on a assisté au premier jet ! Je me consolerai en me disant que ces reflets mythiques indiquent la présence du véritable « Dieu ». Gros indice quant au prochain nemesis de OPM.

Reflets

Pour le reste, Murata étant Murata, les planches sublimes s’enchainent les unes après les autres. Avec de beaux focus sur Fubuki et Tatsumaki dont la puissance brute semble surpasser celle de tous les lieutenants de l’Association des Monstres. Maintenant que Orochi est mort, je vois mal la N°2 des Héros s’incliner face à qui que ce soit.

En revanche, je suis bien plus inquiet pour les héros S faisant face aux différents cadres. Pour l’heure, rien n’indique qu’ils sortiront victorieux de ces rencontres. Au contraire, l’impression d’impuissance ne cesse de croire à chaque page les concernant. Et ce n’est pas l’impuissance de Amai face au Commandant Cheum (ce nom) qui va me faire croire le contraire. Notez que ce type de monstre a un profil connu des Héros —> Les Affreux. Soit des humains qui, du fait de leur mocheté et du rejet social que celle-ci engendre, succombent à la haine avant de se transformer en monstre.

Reflets

Entre cette info et la découverte que des monstres peuvent redevenir humains pour peu que leur coeur s’adoucisse, on comprend que la frontière entre les deux genres s’atténue de plus en plus. Aucun doute que Garou et les reflets qu’il convoite seront au centre du finale. Je demeure convaincu qu’il ne deviendra pas un monstre ! Pas tant que Bang continuera d’avoir foi en son élève. Allez, la suite ! On commence à entrer dans le vif de l’arc….

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires