Ciné Mulan

Published on septembre 16th, 2020 | by Faël Isthar

0

Mulan : Courage & Honneur

Nombreux sont les récits quant aux faits héroïques du soldat Mulan. Pour autant, rares sont ceux qui racontent ce qui s’est réellement passé. « Les Rourans menaçaient de nous envahir à tout moment… » se rappelle un vieil homme. « Mais les enfants, eux, continuaient à rêver joyeusement ». C’était le cas d’une petite fille. S’entrainant jour après jour à manier le bâton. Pleine d’insouciance et de vigueur ! À l’époque, son père n’avait pas pu se résoudre à lui dire que seul un fils pouvait être garant du chi. Énergie vitale prompte à susciter des miracles. Si une fille venait à se risquer à un tel exercice, le résultat apporterait honte, déshonneur et exil à l’ensemble de sa famille. « Ceci est l’histoire d’une jeune femme aussi courageuse que le plus valeureux des hommes ». Si ce n’est davantage. « Ceci est l’histoire de ma fille, Mulan ».

Mulan

Dès les premières minutes, Mulan aborde cette soupape étouffante qui surplombe les femmes dès le plus jeune âge. La faute à une maxime millénaire indiquant que la seule façon d’apporter l’honneur à sa famille, lorsqu’on est une jeune fille, est de se trouver un mari le plus riche et distingué possible. Sous réserve qu’il n’y ait pas un écart de classe. Les rêves ? Les espoirs ? Étouffés pour peu qu’ils diffèrent de l’« ordre des choses ». Mine de rien, même aujourd’hui, cet état se perpétue. En Chine, bien sûr, mais aussi chez nous. Nos sociétés continuent de conditionner la réussite d’un individu à son argent, son statut et son pouvoir. La poursuite des rêves, elle, a toujours été l’apanage d’une poignée de privilégié(e)s. Voir le coeur d’une enfant se briser sous les paroles d’un père aimant mais résigné n’est pas normal. Pour autant, et malgré les risques encourus, certaines femmes continuent de se battre pour elles et non pour autrui. Aussi bien dans le « camp de la vertu » que celui « du mal absolu ».

Bref ! Que penser de cette adaptation live ? La première de ses qualités est de se démarquer du dessin animé en ne le recopiant pas trait par trait comme ce fut le cas du Roi Lion ou du Livre de la Jungle. Ici, nous devons composer avec une sorcière se considérant comme guerrière et un facétieux Mushu remplacé par un silencieux (mais magnifique) phoenix. Quant à Mulan, je l’ai trouvé tout aussi touchante que sa réflection animée. Loyale, brave et sincère envers elle-même. J’ai également apprécié la relation sous-jacente entre la Soldate de Feu et la Sorcière qui se rêvait Guerrière. Elle-aussi, jadis, fut rejetée pour ce qu’elle était. Au point de s’embarquer sur un chemin autrement plus sinistre que celui de sa cadette. Au final, et en dépit de maladresses dans l’exécution (mise en scène trop candide lors des scènes violentes, interprétation parfois grandiloquente), j’ai été convaincu ! Certains plans sont très beaux, les chorégraphies s’enchainent avec grâce et l’écriture envoie un beau message. On regrettera l’horreur politique qui résonne autour du film mais, pour ma part, je ne ferai pas de corrélation entre l’équipe du film et la politique chinoise eu égard à la répression du peuple ouïgour. Dans un monde idéal, le dévouement familial de Mulan se serait mu en dévouement universel. Et tout aurait été beaucoup plus simple.

7/10

*Coup de Coeur*

Mulan


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑