Matrix Resurrections : Nos Boucles Éternelles

Thomas Anderson aime son train-train quotidien. Ou du moins en a-il l’impression ? À bien y réfléchir, il a déjà tenté de se suicider une fois par le passé. En sautant d’un immeuble car persuadé que son monde n’était pas le vrai monde. « Parce que je voulais échapper aux boucles éternelles ». Mais depuis qu’il s’entretient avec son psychiatre, Thomas pense aller mieux. « De moins était-ce le cas… » se reprend t-il. « Mais je commence de nouveau à vriller ». L’univers dans lequel nous vivons est-il le bon ? Ou s’apparente t-il à un concept étranger se nourrissant de nos rêves et de la peur de les réaliser ? La plupart d’entre-nous préférant sombrer dans un morne quotidien plutôt que de tomber des cieux ? « Êtes-vous familier avec le sentiment de déjà-vu, Mr. Anderson ? ». Depuis qu’il a remarqué cette femme au coffee shop de son travail, Thomas a le sentiment que oui. « May the Matrix Resurrections begin ».

Matrix Resurections

C’est moi ou les trois derniers gros films ont divisé la critique ? À savoir Eternals, No Way Home et maintenant Matrix Resurrections ! Je me demande s’il s’agit d’une circonstance extraordinaire ou si les opinions, du fait de la démocratisation des réseaux sociaux, ont tendance à se cristalliser ainsi. Quoiqu’il en soit, si vous me voyez écrire sur ce 4e opus de la saga, c’est que j’ai aimé ! En particulier cette approche meta de la précédente trilogie à coups d’auto-dérision, de nostalgie et d’introspection, ma foi, plutôt habile.

Les nouveaux protagonistes, l’intrépide Bugs et le vaillant Morpheus 2.0, s’intègrent bien à l’ensemble et le reboot de notre binôme star, Trinity et Neo, se détricote avec une certaine maestria. Cela étant dit, j’exprime ce ressenti en tant que non-fan de la saga Matrix. Pour sûr, j’ai apprécié les trois oeuvres mais ça s’arrête là. Je ne voue pas un culte à la matrice et à son récit. De même, ses personnages et la philosophie qui les porte (briser le construct) ne m’ont pas transporté au-delà du temps.

Pour autant, d’un point de vue visuel, quelques scènes demeurent iconiques ! Je pense par exemple à la scène d’esquive en bullet time de Neo dans Matrix 1. Ou à son combat dans le métro contre l’Agent Smith ! Ou encore la course-poursuite en pleine autoroute dans Matrix 2 ainsi que l’affrontement contre les multiples Smith (les effets spéciaux en ont pris un coup ceci-dit). Fichtre ! Même le duel contre Seraph était époustouflant d’un point de vue chorégraphie !

Matrix 3 m’a moins marqué en la matière. La bataille à Zion contre l’invasion des sentinelles avait de l’ampleur mais sans génie particulier. Quant au duel final Neo v Smith, celui-ci a prouvé qu’un combat aérien à la Dragon Ball pouvait être adapté au format live. Ici, avec Matrix Resurections, aucun scène ne bouleverse la meta en termes de réalisation. Ce qui est forcément décevant au regard de l’historique du Matrix Lore. Quand j’y repense, Animatrix a lui-aussi eu son petit impact dans l’industrie de l’anime !

Pour autant, l’action de Resurrections reste agréable à l’oeil et quelques passages valent leur pesant de pilules rouges. On voit qu’un effort a été fait au niveau esthétique et qu’il s’en dégage une véritable proposition. Le rematch Smith v Neo et la scène des essaims font partie de mes passages préférés !

Seulement voilà, y avait-il un véritable intérêt de proposer une suite à un tel mythe ? Probablement que non. Mais comme le dit un personnage du film : « Une histoire ne se termine réellement jamais ». Et malgré de multiples hommages et autres clins d’oeil, le message de Matrix Resurrections demeure différent. Plus optimiste, peut-être ? Du moins plus humaniste au sens universel du terme. En témoigne cette alliance avec l’ennemi d’alors que je n’avais pas vu venir. Et si, nous-aussi, nous trouvions le courage nécessaire de bouleverser nos narratifs ? Après tout, ne méritons-nous pas mieux qu’un « train-train quotidien » ?

Matrix Resurections
Publié le
Catégorisé comme Ciné

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires