Dragon Ball Super Tome 18 : Bardock, Mon Père

Bardock
Bardock

Quarante ans plus tôt, Planète Cereal : Céréaliens et Namek vivaient en totale harmonie. Commerce florissant et ententes cordiales jonchaient leur quotidien. « Puis un soir de pleine lune… » se rappelle Monaito. « Tout changea ». […] « Ils pensaient vraiment pouvoir retourner la situation en détruisant leur lune ?! » se moque l’un des saiyan à la charge de l’Empereur Freezer. « Pathétique ! Il a quand même réussi à t’avoir à la tête, Leek, ahahah ! ». « Tss ! » s’agace l’envahisseur. « Hey ! Bardock ! T’as bientôt fini ?! » Une mère qui protège son enfant. C’est à partir de cette vision que le saiyan devint humain. « Pourquoi me rappellent-ils Gine et Kakarot ? Qu’est-ce que… je fais ici ? ».

Bardock

Après Broly, c’est au tour de Bardock d’être canonisé ! Et quel plaisir que de (re)découvrir le père de Kakarot qui, il y a plusieurs décennies de cela, nous émouvait jusqu’aux larmes dans l’OAV « Baddack contre Freezer ». Notons qu’il avait déjà été canonisé dans le film Broly il y a deux ans de ça mais c’est la première fois qu’on le voit prendre vie sous la plume de Toyotaro et la supervision de Akira Toriyama. Au final, nous voilà face à un homme conditionné par une existence entière de combat et de guerre. Un homme qui découvre pour la première fois ce qu’est l’empathie. Face à cette mère et son enfant qui lui font furieusement penser à sa famille de sang.

Bardock

Hélas, cela ne suffira pas à éviter le drame face à des Heater résolus à les tuer, lui, Monaito, Granolah et sa mère. Laquelle ne survivra malheureusement pas. Il me tarde de savoir comment Bardock est parvenu à vaincre Gas qui le surpassait sur tous les plans ! On sait que les saiyan sont capables de dépasser leurs limites face à des adversaires surpuissants mais il doit y avoir autre chose… Un indice qui pourrait permettre à Goku de franchir un nouveau palier ! Pour l’heure, c’est son rival de toujours, Vegeta, qui est à nouveau sur le devant de la scène.

Et pas en termes d’action puisqu’il donne le dernier senzu à nul autre que Granolah ! Celui-là même contre lequel il combattait à mort il y a quelques minutes de cela. Seulement, depuis, la vérité a éclaté et Granolah bout de rage. « Tu veux te venger, non ? » intime Vegeta. « Alors lève-toi et va leur régler leur compte de tes propres mains ! ». Encore une fois, je suis admiratif du développement de Vegeta depuis les débuts de Dragon Ball Super. Sa maturité, son recul et sa volonté d’affronter ses démons tout en réalisant son rêve de devenir le plus fort sont cristallisés de façon magistrale par sires Toyotaro X Toriyama.

J’en viens à espérer que Granolah ne succombera pas à la fin de l’arc. Malgré le voeu qu’il a fait et les conséquences que cela implique sur sa vie. En même temps, la dramaturgie dans Dragon Ball est quasiment inexistante donc si on pouvait avoir de vraies morts, ça ne serait pas plus mal… Allez, la suite ! La défaite de Gas face à Bardock semble lui avoir permis de franchir un nouveau cap en matière de contrôle de ses pouvoirs. Mais je reste convaincu que l’héritage du père à Kakarot sera in fine bénéfique à son fils et ses camarades. Je finirai par noter le découpage toujours aussi impeccable de Toyotaro depuis quelques volumes maintenant. Fluide, impactant, épique ! On en redemande !

Bardock
Bardock

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires