Boruto Tome 13 : Le Lion Et Les Souris

Lion

Kashin Koji le savait pertinemment —> Isshiki Otsutsuki, anciennement Jigen, dispose d’une puissance redoutable. « Qu’importe le nombre de jutsu que je lui envoie… » observe t-il. « Il rapetisse tout instantanément ! Et de façon bien plus plus véloce qu’auparavant ! ». Voilà pourquoi le Ranjishigami, la Crinière Hirsute du Lion, pourrait fonctionner. « Tu sais bien que je peux moi-même me rapetisser… » lui rappelle Isshiki après être apparu derrière lui. « Tu ne pourras jamais me vaincre, Kashin Koji ». […] « Un humain de ton niveau aurait dû comprendre dès le départ l’écart de force qui nous sépare… » peine à comprendre Isshiki alors que Kashin git grièvement blessé au sol. « Mourir comme un chien… Est-ce ta fierté de shinobi qui t’as baigné d’autant d’illusions ? Ou refuses-tu de comprendre que Amado t’as utilisé comme une vulgaire pièce d’échiquier ? ». C’est à ce moment que Kashin bredouilla quelques mots. « Je n’entends pas… » se rapproche Isshiki. « Que dis-tu ? »

Lion

Il était temps que ce volume (ô combien attendu) paraisse ! Et quelle démonstration de force de la part d’Isshiki ! J’espère que l’on reverra Kashin Koji bientôt. Il ne peut pas mourir avant d’avoir rencontré Naruto. J’entends bien qu’il ne s’agit pas de Jiraya mais le simple fait qu’il s’agisse de son clone peut avoir une importance affective dans la trame. D’autant plus que la même fierté émane du personnage. Quitte à rencontrer la même destinée tragique que son modèle. D’ailleurs, en parlant de drame, abordons la perspective de Isshiki sur notre village iconique de Konoha. Le Lion et les Souris.

Lion

Je crois que c’est la première fois que l’on rencontre un antagoniste aussi surpuissant. Même Madara, malgré toute sa force, pouvait être plus ou moins contenu par les shinobi de niveau Kage et les jinchuuriki. Or, ici, il s’agit d’une toute autre sphère et Isshiki le prouve de case en case. En faisant  implacablement état de sa supériorité. Quand bien même une certaine diplomatie auréole ses gestes depuis, et bien, l’introduction de Jigen. Ce qui rend l’ennemi d’autant plus marquant.

Malgré les multiples tactiques de Sasuke et Naruto, malgré la perspicacité et le courage de Boruto qui comprend sa valeur en tant que réceptacle Otsutsuki, Isshiki surplombe son monde. Car c’est ainsi qu’il se considère. À ses yeux, cette planète n’est qu’un engrais en vue d’obtenir le plus beau Shinju (Arbre du Chakra) possible. Cela à partir du Juubi et du sacrifice d’un Otsutsuki. On comprend mieux pourquoi Kaguya, qui était destinée à être sacrifiée, s’est rebellée et a trahi Isshiki.

Ce que je ne comprends pas, c’est que la pose d’un Karma permet de ressusciter par la suite. Alors pourquoi cette trahison ? Il faudra probablement attendre un flashback et un retour très attendue de la « Déesse du Chakra » avant d’avoir de plus amples informations là-dessus. Pour l’heure, nous voilà avec un combat de belle intensité entre le lion et les souris. L’adaptation anime était globalement plus réussie mais ce n’est pas surprenant vu l’excellent travail du studio Pierrot.

Lion
Lion

Dommage que l’on n’ait pas eu plus de dramaturgie au début de l’assaut d’Isshiki (vite téléporté dans une autre dimension) mais il se pourrait que Ukyo Kodachi, qui tire d’ailleurs sa révérence au profit de sire Masashi Kishimoto, nous ait préparé une mort bien plus marquante. Merci, Kodachi-san ! En espérant que Mikio Ikemoto et Kishimoto-sama s’emparent de la suite des évènements avec grâce et succès.

Publié le
Catégorisé comme Mangas Étiqueté Boruto

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires