Ciné

Published on décembre 18th, 2018 | by Faël Isthar

0

Une Affaire De Famille : Les Liens Du Coeur

« Seuls les liens du coeur comptent réellement »

Cela fait maintenant un petit moment que la famille recomposée de Nobuyo et Osamu Shibata vit d’escroqueries et autres vols à l’étalage. Pourtant, Osamu, Nobuyo et Aki ont tous les trois un travail. En intérim ou à temps partiel, certes, mais un emploi tout de même. « Ça ne suffit pas » dit Osamu. « Loin de là ». De fait, les trois adultes doivent sans cesse compter sur la maigre pension de retraite perçue par la doyenne, Hatsue Shibata. Laquelle loge tout ce beau monde illégalement. Dont le fils « adoptif » de Nobuyo et Osamu, Shota . Recueilli alors qu’il avait été abandonné dans une voiture. Cela étant dit, la famille Shibata se débrouille tant bien que mal pour survivre. Jusqu’au jour où Osamu et Shota tombent sur la petite Juri. Laissée à l’abandon sur son balcon depuis un petit moment. « Il fait froid… » réalise Osamu. « Viens, petite ! On va t’héberger le temps que tes parents rentrent ». Quelques heures plus tard, et alors que Nobuyo et Osamu s’apprêtaient à rendre Juri, une dispute violente entre ses « parents » les convainquit de faire marche arrière. Ça + les blessures de la petite. « À partir de ce moment, c’est devenu une affaire de famille ».

C’est le deuxième film de Hirokazu Kore-eda que je vois. Et même si Une Affaire De Famille ne m’a pas autant bouleversé que Tel Père, Tel Fils (également tourné autour des Liens Du Coeur), il va sans dire que les joies et déboires de cette famille marginale m’ont touché. Comment ne pas l’être ? Une mise en scène intimiste et chaleureuse. Un casting totalement dévoué à des personnages aux multiples aspérités mais au coeur bon. Cette photographie d’un Japon méconnu qui montre à quel point la pauvreté ruine des vies dans un pays pourtant réputé pour son faible taux de chômage (2,2% de la population active). Sans omettre une protection sociale loin d’être à la hauteur, des pensions de retraite insuffisantes et des inégalités sociales qui ne cessent de se creuser. Enfin —> Cette insupportable soupape qui lie les langues et empêche les souffrances de se libérer. Cela peut s’agir d’une solitude profonde. Liée à une pression sociétale trop forte et une misère sentimentale abyssale (comme on le voit avec Aki). Cela peut s’agir de maltraitances. Psychologiques et physiques dans le cas de la petite Juri. Si la famille Shibata n’était pas tombée sur elle, que se serait-il passé ?

La voir si épanouie dans un foyer si pauvre réchauffe le coeur à plus d’un égard. La voir interagir avec son grand frère, Shota, lui-même pétri de doutes face à ces enfants du même âge qui vont à l’école et pas lui, est troublant. Ressentiments. Passion. Amour. Peines. Secrets. Doutes. Peur. Tristesse. Douleurs. De nombreuses facettes du prime social s’expriment à travers la famille Shibata. Sans jugement et avec une poésie certaine. On aimerait les voir rester heureux éternellement et pourtant, on sait bien que cet idylle ne va pas durer. Un garçon de 9 ans doit aller à l’école ! Au lieu de voler ci-et-là. Une petite fille de 5 ans doit elle-aussi apprendre le plus vite possible les bases d’une éducation saine. Dans le monde d’aujourd’hui, l’amour ne suffit pas dès lors que l’argent devient une denrée rare. Et que dire de cette fin ? Triste. Très triste. D’autant plus qu’on ne sait quoi penser de la dernière scène. J’espère, pour ma part, qu’elle permettra une issue plus heureuse pour ces modestes gens liés à jamais par Les Liens Du Coeur. Tenez-le vous pour dit —> Une Affaire De Famille est une oeuvre à voir instamment ! Pour peu que vous vous intéressiez à la misère du monde et en particulier à ce pays si fascinant et paradoxal qu’est le Japon.

7,5/10

*Coup de Coeur*


About the Author

Faël Isthar Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑