Ciné Bo Peep

Published on juin 27th, 2019 | by Faël Isthar

0

Toy Story 4 : Et Nous Serons Oubliés

« ***** »

Lorsque Woody était le jouet préféré de Andy, tout lui souriait. Puis est venu Buzz L’Éclair qui, après quelques tensions et une sacrée frayeur, devint l’un de ses plus précieux amis. Jessie fit ensuite son apparition et les liens de la bande se resserrèrent de plus belle. À vrai dire, tout bascula lorsque Bergère, ou Bo Peep, dû faire ses adieux à son homme. Elle et ses trois moutons en porcelaine. En cause —> Molly Davis, la petite soeur d’Andy, qui avait grandi. Woody a failli la rejoindre mais, finalement, son amour envers Andy fut plus fort. Après tout, la priorité d’un jouet n’est-elle pas d’être là lorsque son enfant en a besoin ? Aujourd’hui, Andy est un adulte et la bande à Woody est devenue celle à Bonnie. Pour autant, le cowboy est de moins en moins sollicité par la petite chipie et relégué au placard. « Tôt ou tard, nous seront oubliés » lui avait dit un jour Bo Peep. Il semblerait que le tour de Woody soit venu. Mais comment accepter un tel sort lorsque l’enfant à qui on appartient est tout ce qu’on a ? « Je crois qu’il me reste encore quelque chose à faire ».

Comment offrir une suite convaincante à Toy Story 3 alors que la dite-oeuvre délivrait la plus belle conclusion aux jouets de Andy ? Simple —> En offrant la plus belle conclusion au jouet favori de Andy et à celle qui fut la poupée favorite de Molly, Bo Peep. Cela à travers le nouveau jouet star de Bonnie —> Fourchette. Crée par Bonnie-kun elle-même ! Une belle façon de boucler la boucle. Bien que, vous vous en doutez, les larmes soient au rendez-vous ! Pour dire, l’ambiance est tellement lourde par essence que mes larmes ont émergé pour la première fois à l’occasion d’une scène qui n’était pas si triste que ça. J’imagine que les thèmes abordés, à savoir la nécessité d’accepter le poids du temps et les adieux qui l’accompagnent, ont beaucoup joué. À travers ces enfants qui grandissent et finissent par oublier leurs jouets, je nous vois nous —> Enfants innocents et heureux. Une époque entremêlée de joies et de tristesses que nous ne connaitrons plus. Parce que nous avons grandi et oublié nos jouets. Alors que nous nous étions jurés que jamais, ô grand jamais, nous nous séparerions de celles et ceux qui nous ont donné le sourire à maintes reprises.

Bo Peep

Au-delà de ça, constater près de 25 ans plus tard combien nous avons évolué et combien les choses ont changé peut s’apparenter à un coup de massue émotionnel. D’autant plus lorsqu’on comprend que des séparations définitives finiront par avoir lieu tôt ou tard. Si elles n’ont pas déjà été actées. Je crois que c’est en partie l’appréhension de cette réalité qui explique mon état, ahah. Il suffit que certaines cordes sensibles soient jouées pour que la surface de mes yeux ruisselle de plus belle. Enfin ! L’histoire de Toy Story 4 aurait pu être davantage créative dans sa mise en scène et il faut admettre certaines longueurs ci-et-là. Pour autant, cette conclusion demeure magistrale tant l’âme insufflée dans l’écriture et les personnages de Bo Peep, Woody ainsi que la poupée oubliée, Gabby Gabby, vibre de tout son coeur. Sans omettre l’humour qui continue de faire mouche. Un incontournable pour peu que vous ayez vu et apprécié les trois premiers Toy Story. Et n’oubliez pas, les ami(e)s —> Tôt ou tard, nous serons tous oublié(e)s.

Bo Peep

8/10

*Coup de Coeur*


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑