To Your Eternity 20 : La Résilience Des Nobles Gens

Résilience

« Votre ami arrive quand ? » demande le tenancier d’une auberge alors que Pioran déguste un modeste repas. « Allez savoir ! ». En parlant du loup, ne voilà t-il pas que Fushi apparait soudainement ! « Je l’ai fait attendre si longtemps » s’en veut t-il avant de s’en aller penaud. « Je ne peux apporter la joie à personne alors il vaut mieux qu’on ne se voit plus ». Pioran a beau ne pas avoir d’argent, c’est une battante et elle s’en sortira. « Adieu, Pioran ». […] Il aura tout de même fallu que Fushi écrive une lettre à son amie afin qu’elle ne l’attende pas pour toujours. Mais désormais, Fushi est pr… « Mais elle finira par mourir de froid avec ces vêtements ! » panique t-il. « Il faut que je lui fabrique un manteau bien chaud ! ». Ainsi commença la quête de protection d’un jeune homme qui s’inquiétait du devenir d’une noble dame. La résilience est une vertu des plus admirables.

Il est à la fois touchant et triste de réaliser que Fushi ne veut pas quitter Pioran. Non-seulement parce qu’il se fait du mouron mais aussi parce qu’il se sent seul. Et c’est bien normal. Même les loups solitaires ont besoin de compagnie. Il en va de la nature même des êtres humains. Ce fardeau que souhaite s’infliger Fushi, par pragmatisme eu égard au péril posé par les Nokkers, pourrait finir par noircir son coeur s’il n’y prend pas gare.

Enfin ! La résilience de Pioran ébranle les coeurs. Qui aurait cru qu’on s’attacherait autant à cette vieille carne ?! Elle qui, au départ de l’anime, revêtait un rôles des plus lugubres. Au final, il a fallu qu’on l’extirpe de cette mécanique mortuaire pour qu’elle révèle un trésor de bonté et de partage. Une source inépuisable de réconfort et de chaleur. Voilà ce qu’est Pioran. Voilà pourquoi nous l’aimons.

Résilience

Hélas, mille fois hélas, la vieillesse se transforme souvent en enfer. Parfois lentement, parfois d’un coup. Inexorablement. Et la résiliation elle-même finit par ployer. Dans le cas de Pioran, le poids du temps a grignoté ce qu’elle était. Des morceaux de sa conscience. Des parchemins d’âme. Et ce corps qui se flétrit encore et encore. J’ai eu beau savoir que sa fin était proche, cela ne m’a pas empêché de pleurer. Car c’est ce qui arrive lorsque quelqu’un de cher à nos yeux quitte votre monde. Un morceau de nous part pour toujours. Adieu, Pioran. Il me tarde de voir en quoi tu te réincarneras.

Résilience

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires