The Handmaid’s Tale S04E03 : Une Ange Gardienne

Est-ce un retour à la case départ ? En un sens, oui. Maintenant que June a été capturée par Gilead. Sous une autre perspective, en revanche, ce qui lui arrive n’est pas si « important ». Pas après avoir libéré 86 enfants et tué un certain nombre de Fils de Jacob. Pas après avoir permis à Nichole de rejoindre le Canada. Qui plus est, Nick est celui qui l’a arrêté. Avec un peu de chance, son esprit demeure libre. « Avec un peu de chance, j’ai encore une utilité ». « Mrs. Keyes est actuellement en sûreté… » l’informe Nick. « Les autres Handmaids, en revanche, demeurent introuvables ». Probablement dans le prochain refuge. « Bonjour, ma chère » l’accueille Tante Lydia avec un sourire à peine dissimulé. « Il est temps pour elle et moi d’avoir une discussion. De Servante à Ange Gardienne ».

On a beau avoir baigné dans la noirceur dès le premier épisode de la S01, rien n’y fait. Impossible de s’habituer à cet enchainement de cruauté et de barbarie. Impossible de ne pas grincer des dents et serrer les dents face au martyre subi par June. Avoir l’impression de se noyer. Encore et encore. Puis ce supplice des ongles. Cette souffrance de voir deux comparses mourir sous ses yeux. Puis la perspective de perdre Hannah. Sous la torture, il est quasiment impossible de ne pas craquer. Je me rappelle avoir lu une oeuvre de Haruki Murakami dans laquelle un individu « rompu à la douleur » finit par pleurer toutes les larmes de son corps à force d’être soumis à un supplice des plus âpres. Brisé de part en part.

Ange Gardienne

Le mal-être de Luke, psychologie et permanent, est lui-aussi difficile à voir. « Elle aurait pu partir au Canada mais elle a choisi de rester ». Sachant qu’elle finirait probablement par être capturée à un moment ou un autre. Sachant qu’elle finirait probablement par mourir. Imaginez être conscient de l’enfer que vit la personne que vous aimez plus que tout et ne pouvoir rien y faire ou si peu. « Heaven is a place on Earth » ne cesse de répéter June pour ne pas devenir totalement folle. Malheureusement, l’enfer l’est aussi. Et cela en de multiples endroits. Ange Gardienne ? Je n’en vois aucune en ces lieux. Juste des monstres. Alors que faire si ce n’est s’en remettre au destin ?

Ange Gardienne

Et entretenir l’espoir d’attraper un jour un fil qui nous guiderait vers un lieu sûr ? Dénué de sang et de peine. Rempli d’amour et de joie. Pour June et Janine, ce fil ne s’est pas encore totalement érodé. Pour Sarah, Ellie, Brianna et Alma, ce fil les a amené vers un autre endroit. Infiniment plus doux et juste que le précédent. En compagnie, cette fois-ci, d’une vraie Ange Gardienne. Paix à leurs âmes.

Ange Gardienne

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires