Stranger Things S04 Part I : Le Foyer Du Mal

Foyer Du Mal

« Désolé pour le désordre ! » s’excuse Eddie Munson alors qu’une Chrissy Cunningham visiblement anxieuse attend qu’il lui livre la « Special K ». Soit une drogue qu’elle espère suffisamment forte pour éclipser les cauchemars qui la hantent depuis plusieurs jours maintenant. « Tu vis dans ce mobile home seul ? » lui demande t-elle. « Non… » répond Eddie. « Avec mon oncle mais il travaille de nuit à l’usine ». Léger contre-temps —> Eddie ne trouve pas la Special K. « Tu es sûre que t’en as ? » commence à s’inquiéter Chrissy. « Oui ! Bouge pas, attends ! ». C’est à ce moment-là que les cauchemars reprirent. *Tic-Tac Tic-Tac Tic-Tac* « Te voilà à nouveau dans le Foyer du Mal, Chrissy… » déclare la créature. « Mais n’aies crainte, tes souffrances n’auront bientôt plus lieu d’être ». […] C’est une vision d’horreur à laquelle assiste un Eddie terrifié et impuissant. « Chrissy ?! » crie t-il alors que la cheerleader flotte dans les airs et que son corps est pris de convulsion. « Chrissy !!! ». Quelques secondes plus tard, le corps de la jeune femme se désarticula brutalement. « Et ses yeux… » ne cesse de ressasser Eddie. « Ses yeux sont rentrés d’un coup dans leurs orbites ».

Foyer Du Mal

Quelle saison 4 ! Du moins la première partie vu que nous aurons le droit à deux épisodes finaux d’ici l’été prochain ! Le premier fera 1h25 min et le deuxième 2h30. J’espère que Netflix parviendra à boucler tous les arcs narratifs. À commencer par la mise au placard (temporaire, espérons-le) de Will, Mike et Jonathan qui, dès le départ de Eleven, peinent à sortir de l’écran. D’ailleurs, c’est moi ou Will en pince pour Eleven ? Même si j’ai vu sur les réseaux que certain(e)s internautes pensaient qu’il avait des sentiments pour Mike… Et Mike qui a l’air de ne plus être amoureux d’Elfe, ha la la.

Puis on en parle de la fin du couple Jonathan X Nancy ?! Je les aimais bien, moi ! Pour autant, impossible d’en vouloir à Steve qui, depuis la S02, est devenu l’un des personnages incontournables de la saga. Puis quelle alchimie avec Dustin ! L’humour a toujours été une composante essentielle de Stranger Things et c’est à nouveau le cas ici ! Même s’il faut reconnaitre une avancée perçante de l’horreur qui, avec l’introduction de Vecna, atteint son apogée.

Foyer Du Mal

La fin de l’épisode 1 restera probablement ancrée dans les mémoires. Le fait de nous avoir fait croire que Chrissy serait une protagoniste centrale et qu’elle aurait une potentielle idylle avec Eddie… Quelle fin brutale ! De même que toutes les mises à mort du nouveau nemesis qui se révèle bien plus réfléchi et malicieux que le Démorgorgon et le Flagelleur Mental. Et pour cause…

Foyer Du Mal

Cette origin story fut impeccable ! D’autant plus décapante qu’on la découvre à travers celle de Eleven ! J’ai totalement été pris au dépourvu quant à sa véritable identité ! L’interprétation de Jamie Campbell Bower est par ailleurs impeccable. Cette scission qui se voit lorsqu’on apprend la vérité à son sujet… Qui aurait pensé que le Foyer du Mal était le sien !

Niveau écriture, l’arc principal est irréprochable. Que ce soit en matière de rythme ou de cliffhangers, chaque épisode (plus d’une heure chacun) passe à une vitesse sidérante ! Puis que de moments incroyables ! La scène où Max tente d’échapper à l’étreinte de Vecna m’a fait passer par un spectre d’émotions dingue.

Du coté Russie, j’ai apprécié les binômes Joyce X Murray et Jim X Dmitri. Une belle dynamique saupoudrée de comédie et d’action ! Heureusement que le lien avec le Démorgogon est fait vers la fin car, autrement, je me serais vraiment questionné sur l’intérêt de cette partie, ahah. À voir comment la créature parviendra à rejoindre le « Foyer du Mal » de ce cher Vecna.

Pour l’heure, Stranger Things reste dans mon esprit LA série iconique de Netflix. Que ce soit au niveau de l’ambition ou de la réalisation (Cette colorimétrie ! Ces effets spéciaux ! Ces costumes et décors d’époque !). Ou encore des multiples références aux années 80 et au genre horrifique d’alors. Puis quel casting ! Avec mention spéciale pour Millie Bobby Brown (Eleven), Gaten Matarazzo (Dustin) et Sadie Sink (Max). Bravo ! Le Foyer du Mal ne pouvait pas mieux flamboyer ! Croisons les doigts pour une conclusion réussie de A à Z. Avec une pointe de dramaturgie et une pincée d’audace.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires