Shaman King S02E23 : Les Crimes De Nos Ancêtres

« Montre au monde qui tu es vraiment… » entonne Kalim, l’Apache responsable de Horohoro, alors qu’il vient de lui administrer une violente attaque ». « Dévoile-nous ta véritable identité, Usui Horokeu ! ». « Ne m’appelle plus jamais par ce nom ! » répond, furieux, Horohoro. « Je ne suivrai jamais la voie de celui qui a tué la femme que j’aime !!! ». […] 1995, Hokkaido : « Usui-kun ? » s’interroge une jeune fille. « C’est curieux comme nom ! ». « Huh ? ». « Je peux t’appeler Horohoro, plutôt ? Et tu baves beaucoup, ma foi ! ». Décidément, le jeune homme ne loupe pas une occasion pour se ridiculiser ! Mais au moins cela a t-il déclenché les rires de Damuko. « Soit la seule femme que je n’ai jamais aimé ». Elève arrivée en milieu de semestre, Damuko, ou Tamiko Kurobe de son vrai nom, était de base réservée. Mais, très vite, la présence de Horohoro su la réconforter. « Sauras-tu un jour me pardonner, Damuko ? ». Les crimes de nos ancêtres ne devraient jamais nous être imputés.

Quelle tragédie que Damuko ait été tuée suite aux crimes écocides de ses parents. À l’époque, la considération écologique était encore plus désastreuse qu’aujourd’hui et de nombreux écosystèmes ont péri des mains de l’homme. Résolu à dominer la nature en érigeant des villes de béton à foison. Qu’importe que les animaux et végétaux présents depuis des millénaires aient à mourir pour se faire. Dans le cas du père de Damuko, sa société de construction fut à l’origine de nombreuses inondations par le passé. Ce qui, vous le devinez, a occasionné la colère des dieux et des esprits.

En tant que shaman et héritier d’une tribu d’indigènes discriminés en raison de leur attachement à Mère Nature, Damuko n’était pas le bienvenue. Pourtant, elle n’avait rien fait. Sa seule faute aura été d’être trop innocente eu égard à la cruauté des adultes. Le fait qu’elle soit morte de froid en tentant de rattraper Horohoro fut un traumatisme si violent pour Horohoro qu’il décida de changer de nom en oubliant son passé. Bien trop culpabilisant pour qu’il soit capable de le regarder en face.

Pourtant, notre guerrier Ainu n’a jamais renoncé à créer le plus immense des champs de pétasites. Car tel était le rêve de Damuko. Et celui de Kororo ! Nouveau réceptacle de Damuko que l’on aurait dû voir venir durant l’épisode ! « Les crimes de mes ancêtres n’ont jamais été les miens mais je tenais à devenir un esprit de la forêt, un Koropokkur ! ». Cela en vue de continuer à être aux cotés du garçon qu’elle aime.

Crimes

Allez, la suite ! Le pouvoir d’Opacho, a.k.a la capacité de lire dans les esprits, aura été primordiale pour la suite ! Le fait que Hao ait laissé cette enfant si unique (et similaire à lui et Anna) dans les bras de Yoh et son équipe n’est pas anodin. Peut-être est-ce une façon de s’absoudre d’une partie de ses crimes. Sachant que Opacho rappelle à Hao un yokai qui fut son compagnon il y a 1000 années de cela —> Ohachiyo. « Vaincra Hao en le sauvant… » résume un Ren acceptant lui-aussi de regarder ses crimes dans le miroir. « Voilà comment nous allons l’emporter ! ». En acceptant la douleur et non en la reniant. Et en embrassant l’Amour pour peu qu’il nous fasse grâce de sa présence. Ren et Chocolove en savent quelque chose.

Crimes
Crimes

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires