Mangas Shûji

Published on mai 28th, 2019 | by Faël Isthar

0

Platinum End Tome 10 : Éloge De La Mort

Shûji

Il s’en est fallu de peu ! À une seconde près, le frère de Shûji Nakaumi passait dans l’autre monde. De sa propre volonté, ceci-dit. Shûji n’aurait qu’exaucer son souhait d’en finir. « Des candidats ? » s’étonne t-il. « Ça alors… » constate Nasse. « Ogaro ! ». Soit l’ange des ténèbres ayant tourné les dos au rang suprême et le seul qui connaisse les coulisses des cieux. C’est donc lui qui accompagne le jeune Shûji ! « Vous êtes Yellow et Red, n’est-ce pas ? » poursuit le garçon. « Vous tombez à pic. Faites-moi plaisir et tuez-moi. Avec la flèche blanche ou la rouge, ça m’est égal. Moi et mon frère souhaitons mourir ». Devant un silence de plomb, Shûji réalise qu’il lui faut expliquer sa requête. « J’aime la flèche rouge car elle exauce les voeux. C’est une flèche de l’espoir. Si une personne qui affirme mourir ne le souhaite pas réellement alors la flèche rouge échouera à lui apporter ce voeu. Mon grand-père, maintenu en vie via un respirateur artificiel, se plaignait quotidiennement de sa souffrance. Alors j’ai fait un essai sur lui. Il s’est débrouillé pour débrancher son appareil puis est mort paisiblement ». Oui. Grâce à la flèche rouge, Shûji Nakaumi est désormais en mesure d’accomplir la volonté de bien des gens.

Le fait que le Japon soit l’un des pays où l’on enregistre un taux de suicide particulièrement élevé m’a toujours attristé. Il s’agit pourtant du 4e pays le plus riche au monde mais cette obsession pour la réussite professionnelle au détriment de l’empathie et du bien-être personnel ne cesse de ronger et tuer. Platinum End, depuis son premier chapitre, n’a de cesse de mettre l’emphase dessus. Ici, Shûji Nakaumi, malgré son jeune âge, a déjà une idée précise de ce qu’est la vie et des raisons qui le poussent à vouloir en finir. Sa mère les a abandonné lui et son frère pour un autre homme. Parce qu’elle n’avait jamais voulu d’eux pour commencer. Son père, tombé en dépression et accablé par les dettes, a mis un terme à sa « misérable vie » grâce à la flèche rouge de Shûji. Ensuite, sa mère, rongée par la culpabilité, a elle-aussi été aidée à se tuer. Il aurait fait la même chose à son frère si Mirai n’était pas intervenu.

Shûji

Shûji

Shûji

C’est triste de réaliser qu’un gamin de 10 ans en vient à avoir des pensées aussi noires et réfléchies sur le suicide. D’autant plus triste que cette manière de penser peut facilement se calquer à la vie réelle. Le plus déroutant, c’est qu’on voit bien que Shûji et son frère ont simplement besoin d’amour. Il n’y a qu’à voir les moments où le chat de Yumiki et Hoshi vient se frotter à la jambe du garçon. Ou encore sa timidité excessive face à la beauté et la gentillesse de Yumiki. Il suffit parfois d’un rien pour rendre quelqu’un heureux. Malheureusement, ce rien n’est parfois pas donné. Hâte d’assister au développement de Shûji Nakaumi ! Pour l’heure, il se pourrait qu’il soit le grand vainqueur. Mirai —> Les autres candidats souhaitant continuer à profiter de la vie sur Terre. Là où Shûji compte avant tout trouver un moyen d’en finir sans gêner qui que ce soit.

Shûji

M’est avis qu’il se rendra compte qu’une telle chose n’est pas possible. Maintenant qu’il vient de se faire de « nouveaux amis », Shûji Nakaumi et son frère pourraient avoir envie de rester sur Terre. Au passage, il est assez singulier de voir à quel point deux enfants ayant eu l’intention de se suicider (Susumu et Shûji) ont désormais une conception de la vie aux antipodes l’un de l’autre. Sur ce, attardons-nous sur le dernier candidat —> Professeur Yoneda ! Je dois admettre que je m’attendais à mieux .Que ce soit au niveau du chara-design ou de cet ange de la destruction, Mani. Vu qu’il s’agit probablement de l’ultime nemesis, j’aurais voulu ressentir un sentiment de danger plus palpable. Or, ici, nous avons plutôt affaire à une sorte de Nietzche, fasciné par le rien et l’absence de sens de l’être humain. À voir ! Yuri Temari, beaucoup plus matérialiste et épicurienne, me satisfait davantage. J’espère que Tsugumi Ohba et Takeshi Obata nous réservent de belles surprises quant à son devenir. Maintenant qu’elle s’est échappée de sa prison dorée !

7/10

*Coup de Coeur*

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑