Plan Coeur S03 : Plan Covid

Plan Coeur

Il s’en est passé des choses depuis ces deux confinements ! Pas dans le bon sens, malheureusement. Au point de pousser Émilie à fêter son anniversaire d’un coté avec Charlotte et de l’autre avec Elsa. Il faut dire que la décision de Charlotte de sortir avec un certain Maxime n’était pas très éclairée. « Elle et lui, ça fait 102 ans qu’ils sont séparé(e)s ! » tente de se justifier la coupable. « C’est pas comme si Max et moi, on se voyait que pour la baise ! C’est le grand amour ! ». Et bien voyons… Du coté d’Elsa, mise à part une rancoeur palpable, elle et Jules tentent désespérément d’avoir un enfant. Au point d’avoir recours à des méthodes shaman plus ou moins efficaces. « Bref ! » concluent les deux anciennes BFF. « Aucun intérêt de parler d’elle ! ». « Absolument d’accord ! » répond avec embarras Émilie. « Mais sinon… Tu la vois encore ? ». De Plan Coeur à Plan Cocu ! De Plan Cocu à Plan Covid  ! Que débute le dernier arc.

Peut-être ma saison préférée des trois vu qu’elle aborde des thèmes de société difficiles sous un angle sérieux. À savoir l’avortement, le burn-out, l’infertilité et le cancer. Ce surcroît de noirceur n’était pas particulièrement attendu de ma part mais il a le mérite de donner plus de volume à Plan Coeur avant les adieux. J’aurais pu ajouter le thème de la dépression à travers le personnage de Julien mais celui-ci est esquissé plutôt que développé. Quand bien même le fait de montrer le soutien de ses camarades et leur volonté à lui laisser le temps de se guérir est touchant.

De fait, Plan Coeur est l’une des rares séries françaises à m’avoir conquis malgré ses maladresses et un enrobage qui peut parfois sonner cliché. Oui, il y a une certaine niaiserie ambiante mais je trouve qu’elle est plutôt bien contrebalancé par ces aléas de la vie et cette nécessité de bouleverser les perspectives. Et on en parle du casting principal ? Zita Hanrot (Elsa), Sabrina Ouzazani (Charlotte) et Joséphine Draï (Émilie) forment un triptyque imparable à l’alchimie détonnante ! Même lorsqu’elles sont en grippe, on sait que ça ne va pas durer très longtemps.

Les comparses qui accompagnent leurs envolées, d’un Jules supporter jusqu’au boutiste à un Antoine qui se re-découvre et un Maxime qui devient ENFIN appréciable, ne sont pas en reste. Chacun de leur trajet fait sens et touche dans la mesure où il y a une confrontation aux diktats culturels et sociaux de notre époque. En vue de se reconstruire. En vue de se renouveler. En vue de se retrouver.

Plan Coeur

Bien sûr, l’humour reste une composante essentielle de Plan Coeur et ce n’est pas cette ultime saison qui déroge à la règle. J’ai ri, beaucoup ! Et le fait cette légèreté nécessaire se heurte à des murs de la vie, parfois infranchissables au point de les contourner est finement écrit. Je ne dirais pas que ça m’a donné envie de regarder d’autres séries FR (les résultats n’ayant pas été concluants pour l’heure) mais presque, ahah. On va déjà tenter de se remettre à Dix pour Cent et on verra pour la suite !

Plan Coeur

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires