Ciné Sourire Des Rois

Published on septembre 14th, 2019 | by Faël Isthar

0

Stampede : Le Sourire Des Rois

« ****** »

C’est un gros évènement qui s’apprête à frapper le Nouveau Monde —> Le Festival Pirate ! Organisé par le célèbre Buena Festa qui, cette fois-ci, promet un trésor des plus fantastiques puisqu’ayant appartenu à Gold Roger, le Roi des Pirates ! Il n’en fallait pas plus pour rameuter les équipages les plus célèbres des Cinq Mers. Dont le membre de la Génération Terrible qui a bouleversé la donne depuis peu en devenant le 5e Yonkou —> Luffy au Chapeau de Paille ! Autant vous dire que l’attention de Buena Festa sera particulièrement portée sur ce jeune homme. « Jusqu’où pourra t-il aller contre lui ? » s’interroge Festa. Non loin de là, et alors que les frégates commencent à accoster, un Trafalgar blessé tente de se frayer un chemin. « Il faut que je les prévienne avant qu’il ne soit trop tard !!! ». […] « J’espère qu’il y aura un minimum de challenge » déclare Douglas Bullet, ancien membre de l’équipage à Roger et « Héritier du Démon ». Son objectif est simple —> Tout détruire et prouver au monde entier qu’il est l’homme le plus fort au monde. « À ce moment-là, je n’avais pas encore pris conscience du sourire des rois ».

Le meilleur film One Piece à mon sens ! Malgré de grosses lacunes en termes d’écriture et de rythme. On sent que les scénaristes ne se sont pas pris la tête sur le pourquoi du comment de ce maxi best of dans lequel on retrouve les grosses pointures du One Piece Universe ! À quelques exceptions près (pas de Yonko ni de Dragon). Ne vous prenez d’ailleurs pas à la tête à tenter de savoir comment Luffy a participé au festival après sa prime de 1 milliard et 500.000 berries. Alors même que Zoro, Robin, Usopp et Franky l’attendaient à Wano… L’objectif de Stampede est de faire du fan service en regroupant bon nombre de protagonistes qui, très vite, se retrouvent à combattre l’équivalent d’un Amiral. Le problème est que cette promesse ne se réalise qu’à partir du dernier quart. Avant ça, nous avons une « chasse au trésor » qui n’en est pas une et un début de combat qui traine des pieds malgré quelques éclats ci-et-là. J’aurais aimé que la Génération Terrible soit davantage sollicitée. En particulier Eustass Kidd qui est le seul à pouvoir rivaliser avec Luffy. Enfin ! Abordons ce fameux quart qui justifie à lui tout-seul la hype du Sourire des Rois.

Sourire Des Rois

On aurait pu s’inquiéter du coté « Big Boss Final » qu’arbore Douglas Bullet mais ce n’est qu’un prétexte pour nous en mettre plein la vue. Merci au réalisateur Takashi Otsuka et à son équipe qui, en plus d’afficher une réalisation AAA, nous offrent la même direction artistique que le cultissime Broly ! Mélange de fluidité démoniaque et d’estampes prodigieuses ! Le nombre de scènes où l’on frémit est conséquent et quelques personnages se voient sulbimés. Je pense tout particulièrement à Smoker qui, après sa débâcle sur Punk Hasard, nous offre un beau retour en grâce. Autrement, Boa Hancock, Zoro mais aussi Crocodile et Sabo ont tous le droit à une scène iconique. Sans oublier Usopp qui est parvenu à toucher les coeurs de bon nombre d’entre nous. Pour une fois que Luffy ne bat pas à lui tout seul le grand méchant ! Loin de là —> Cette fois-ci, le morceau est bien trop gros. Et Eichiro Oda semble nous montrer que le futur Roi des Pirates ne sera pas forcément ce monstre de puissance capable de vaincre des Big Mom et autre Kaido. Nope ! S’il y a bien une chose qui unit Gold Roger et Luffy, c’est ce Sourire des Rois capable de rassembler le monde à leurs pieds. À voir sans tarder si l’on se prétend fan de One Piece.

Sourire Des Rois

7,5/10

*Coup de Coeur*

Sourire Des Rois


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑