J-pop Namie Amuro

Published on septembre 21st, 2017 | by Faël Isthar

0

Namie Amuro : « Le 16 Septembre 2018 marquera ma Tournée d’Adieu »

New Look

Elle avait débuté sa carrière en 1992 ! Au sein d’un Girls Band nommé Super Monkeys ^^ C’était déjà la Lead à l’époque mais le groupe n’avait pas marché. C’est en 1995, après avoir pris la décision de se lancer en solo, que Namie Amuro décolle ! Ses copines continuent l’aventure sous le nom de MAX ! Ça a également marché pour elles puisqu’elles continuent d’être actives ! Anyway —> Namie Amuro va devenir une icône incontournable de la J-pop entre 1995 et 1997 ! Survient une pause (mariage puis accouchement) puis une période très sombre pour la chanteuse. Lorsqu’elle fait son come-back en 1998, sa popularité a baissé. En partie parce que certains fans japonais ne s’intéressent plus autant à un(e) artiste une fois que celle-ci se case et fonde une famille. D’ou l’apparition de clauses contractuelles interdisant aux Idols japonais de se mettre en couple. Mais si ça n’avait été que ça. Début 1999, Namie Amuro perd son beau-père avec qui elle était proche. Le 17 mars de la même année, le jour de la sortie du single « Respect The Power Of Love », la mère de Namie est assassinée. Par le frère de son premier mari qui se suicide peu de temps après en inhalant un insecticide. La chanteuse a alors 21 ans.

Baby Don’t Cry

Une semaine après, le single « Toi et Moi » de Pokémon 2000 (le 2e film Pokémon) sort et fait un tabac. La carrière de Namie est propulsée mais le coeur n’y est plus. Pourtant, Namie se bat. En partie pour sa mère qui aurait voulu qu’elle continue jusqu’au bout. En 2001-2002, Namie Amuro se lance dans une carrière internationale en s’essayant, entre autre, au RnB. Un style musical qu’elle a toujours affectionné. Le succès peine à suivre et c’est à partir de 2003 que Namie renoue avec les Top Charts. On citera des chansons telles que Shine More ou la ballade « Baby Don’t Cry » dédiée à son fils Haruto. Ce sera la folie jusqu’en 2009. Une période dorée qu’elle partagera avec d’autres artistes telles que Ayumi Hamasaki, BoA ou Utada Hikaru ! Suivront les années 2010, plus calmes, et l’annonce d’une retraite amplement méritée. Quid de la relève ? Autant dire qu’il n’y en a pas ! La K-pop a résolument pris l’ascendant depuis 2010… Croisons les doigts pour que la Génération Z (nées à partir de 2000) parvienne à renouveler la J-pop !

Want Me, Want Me

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration et YummyZ



Back to Top ↑