Rap Rap Engagé

Published on décembre 5th, 2017 | by Faël Isthar

0

#MeToo : « Être une femme est un combat »

« J’emmerde tous ceux qui disent que le diable se cache dans les formes »

Du rap engagé. Voilà ce que j’aime ! Quoique, j’apprécie également le rap lyrique mais j’ai l’impression qu’il n’est pas commun en 2017. Du moins au niveau du rap mainstream où j’ai l’impression que ça parle davantage d’oseille, de sexe, d’alcool, de drogues, etc. Le Rap US a d’ailleurs les mêmes tares. Depuis un petit moment. Anyway ! Vin’s a frappé fort avec #MeToo en faisant simplement preuve de bon sens er de talent. Suite à la libération de la parole chez beaucoup de femmes eu égard à l’affaire Weinstein. Laquelle a enfin délié les langues et brisé l’omerta. Bien sûr, tout ne rentrera pas dans l’ordre comme par magie mais au moins la culture du viol a t-elle été ébranlé. Oui, certains sous-êtres continueront de penser qu’une femme n’est pas l’égale de l’homme. Oui, certaines femmes auront tellement baigné dans un environnement sexiste qu’elles resteront convaincues qu’une fille mérite d’être agressée selon la longueur de sa jupe. Oui, certains lâches continueront de tourner la tête de l’autre côté lorsqu’ils assisteront à des violences. Morales ou sexuelles. À l’encontre des femmes.

Rap Engagé

Rap Engagé

Rap Engagé

De même, il y a beaucoup à faire du coté de la justice. Pour l’heure, énormément de coupables sont acquittés ou ne sont tout simplement pas poursuivis. Vin’s parle notamment de cette décision judiciaire récente où un homme de 28 ans a été acquitté après avoir eu des rapports sexuels avec une collégienne de 11 ans. Parce qu’elle « n’a pas dit Non ». Et si on se penche davantage sur les textes de loi, on réalise qu’une enfant est considérée comme consentante à un rapport sexuel dès l’âge de 4 ans. Oui, nous sommes bien en France. Quant aux violences, elles ont lieu dans toutes les sphères. Certaines plus que d’autres, certes, mais personnes n’est épargné. Le milieu des paillettes. Le milieu familial. Le milieu politique. Le milieu des médias. Le milieu culturel. Énormément de choses restent à faire et cela prendra de longues années. Mais ça s’améliorera, j’en suis convaincu. Les jeunes générations, malgré tout le mal qu’on puisse dire d’elles, sauront se respecter les unes des autres. Sur ce, on se quitte sur le son de Balance ton Porc par Chilla. Je crois que je vais écouter de plus en plus de rap engagé ! Du moins en ce qui concerne les causes qui me sont chères.

« Quand le diable vient faire la cour, Malheur au Jardin des Secrets »

Tags: , ,


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

15 Partages