JoJolion Tome 23 : ParacétAmour

ParacétAmour

« Il pleut de plus en plus fort, Yasuho » fait remarquer Toru à son ancienne petite amie. « Attends… » tente de réfléchir la jeune femme. « Pourquoi t’as une photo du directeur ?! Et pourquoi Mitsuba se tient-elle à ses cotés ?! ». « Je l’ai rencontré et je lui ai demandé une photo-souvenir, c’est tout ! » s’explique Toru. « Il allait partir en consultation, je crois ». D’où la présence de Mitsuba ? Il n’empêche, quelque chose ne tourne pas rond dans cette histoire. « Paisley Park ! » Yasuho en est intimement convaincue —> Le Rokakaka se trouve toujours dans la résidence Higashikata. Voilà pourquoi le chirurgien Wu avait Mitsuba dans sa ligne de mire ! Et de même pour le directeur ! « Toru, cette camionnette de livraison, tu peux la conduire ? ». « Oui… ». « J’aimerais que tu m’emmènes quelque part ». […] « Quelque chose cloche… » ne cesse de se dire Mitsuba. « Mon mari a un comportement étrange et puis cet accident au portail grillagé… Sans omettre la mort de Maco ! ». Ainsi se poursuivit la quête du ParacétAmour. « Trois à quatre doses par jour, grand maximum ».

J’ai décidément un faible pour JoJolion ! Il faut dire que le binôme Yasuho X Josuke est une belle anomalie. Amour platonique qui ne se dit pas et s’articule au sein d’une malédiction familiale de plus en plus pesante. Puis il y a quelque chose de touchant à voir Josuke en larmes face à cette femme qu’il considère comme sa mère tout en sachant que le véritable Yoshikage Kira est mort. Pourtant, nous voilà face à une reconnaissance éternelle qui ne prendra fin à l’encontre de celle qui lui a sauvé la vie. Une gratitude qui ne prendra fin que lorsque Joestar Kira sera sortie de son coma de pierre sans risque d’y retourner.

ParacétAmour

N’omettons pas le « ParacétAmour » ou Rokakaka qui ne cesse d’être au centre de l’intrigue de JoJolion. Combien d’hommes-rochers sont morts en tentant de s’accaparer ce fruit de l’équivalence particulièrement dangereux ? À cet égard, il semblerait que l’on tient enfin le nemesis du 8e arc ! Ce Satoru Akefu dispose d’un stand imbattable sous certaines conditions (quiconque veut s’en prendre à lui se retrouve sous l’emprise de la mort) et il va falloir redoubler d’ingéniosité pour le cerner. Il est différent des autres ennemis.

A t-il un lien avec le clan Joestar ? D’ailleurs, quand va t-on avoir des nouvelles sur le devenir de Johnny Joestar et les circonstances de sa mort ? Rappelons qu’il a eu une relation avec une certaine Lina Higashikata… Ça me donnerait presque envie de relire tous mes tomes.

ParacétAmour

J’espère que Hirohiko Araki a prévu des cliffhangers de taille ! Les ramifications avec Steel Ball Run et, potentiellement, les six premiers arcs (avant le « Chamboulement ») sont là ! Il ne reste plus qu’à les exploiter comme il se faut. Même si j’ai conscience qu’à l’époque de SBS, Araki souhaitait faire une sorte de césure entre le Jojo’s d’avant et le Jojo’s d’après. Pour autant, une histoire ne se termine jamais vraiment, n’est-ce pas ?

ParacétAmour

Quant à la dramaturgie, curieusement absente du coté des gentils, il se pourrait que les choses soient amenés à changer. Entre la pétrification de Tsurugi, la volonté de Norisuke de sacrifier son corps afin que son petit-fils survive, l’agonie de Yasuho pris dans l’étau des Higashikata et la détermination jusqu’au boutiste de Josuke, nous pouvons commencer à avoir peur. Yasuho s’en sortira, je l’espère, (sauvée par Toru ?) mais je me demande si Araki-san n’a pas dans l’idée de faire d’elle et Josuke les « Roméo & Juliette » de Jojo’s. Un couple destiné à mourir ensemble car ne supportant pas de vivre l’un sans l’autre. À leur contact, aucune prescription du ParacétAmour n’aurait la moindre importance. Allez, la suite !

ParacétAmour
Publié le
Catégorisé comme Mangas Étiqueté JoJolion

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires