Horimiya S01E13 : À Notre Adolescence Perdue

Les examens de fin d’année pointent déjà le bout de leur nez ! Or, Hori, Miya et le reste de la clique sont en terminale. Ce qui signifie que la « vie d’adulte » n’est plus qu’à deux pas de chez eux. « Tout est passé si vite » s’angoisse Yuki Yoshikawa. Au point de ne toujours pas avoir ramené ses affaires chez elle. « Allez… » soupire Hori. « Je vais t’aider à faire le ménage dans ton casier ! ». « Okay » répond, la voix en larmes, Yuki. Il faut dire que voir se profiler une adolescence perdue fait rarement chaud au coeur. La rentrée, les contrôles, les vacances… Tout passe à une vitesse folle et, sans qu’on ne s’en soit aperçoive, tout est déjà fini. « Je n’arrive pas à croire qu’il vous reste tant d’affaires ! » s’agace Hori alors que Toru, Miya et Yuki en profitent pour lui confier toutes sortes de babioles. Bientôt, il ne restera plus rien de leur jeunesse. Bientôt, l’innocence fera place à une réalité froide, amère et dénuée de couleurs.« Mais en attendant… » se dit Sakura alors qu’elle tire les joues de Remi. « Profitons-en jusqu’au bout ! ». Qu’importe les brisures. Au diable, les regrets.

Je trouve touchant le fait que Miyamura, alors même qu’il a eu cette chance incroyable de connaitre l’amour au lycée, angoisse sur ce qu’il se serait passé s’il n’avait pas connu Hori. « J’aurais eu l’impression d’un vide comme au collège… Un trou à même le coeur qui ne parvient pas à être comblé ». Ce sentiment, bon nombre d’entre nous ont connu. Tomber amoureuse ou amoureux de quelqu’un. Réaliser que cette personne n’éprouve pas la même chose à notre égard. Souffrir. Pleurer. Puis, avant qu’on ne le réalise, l’heure de dire adieu à cette adolescence perdue s’impose à nous. J’ai toujours eu tendance à croire au destin. Ce qui m’a valu de m’acharner sur pas mal de rêves en dépit de la réalité. Est-ce une bonne chose ? Je n’en sais rien. Celles et ceux qui ont tendance à ne plus rêver ne m’ont pas l’air particulièrement heureux pour autant. Enfin ! Cette première saison de Horimiya fut chaleureuse au possible ! Et déchirante tant certains passages entrent en résonance avec le vécu. Si deuxième saison il y a, je serai de la partie ! Merci Hori. Merci Miya. En vous souhaitant d’être heureux.

Adolescence Perdue
Adolescence Perdue
Publié le
Catégorisé comme Anime Étiqueté Horimiya

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires