Mangas Planète De La Liberté

Published on mars 4th, 2020 | by Faël Isthar

0

Gintama Tome 60 : La Planète De La Liberté

Planète De La Liberté

« Tiens bon, Kondo ! » crie intérieurement le vice-capitaine du Shinsengumi, Toshiro Hijikaa, alors qu’il gravit la montagne le séparant de la prison d’où s’est échappé son chef. « Tiens bon jusqu’à notre arrivée !!! ». Du coté du cap, celui-ci fait son mieux pour contenir les assauts du Mimawarigumi. Et ça se passe plutôt bien ! Il faut dire que son binôme formé avec le leader du Mouvement Joi, Kotaro Katsura, est détonnant ! « Si vous voulez vraiment nous écraser… » prévient Kondo. « Ce sera avec une armée toute entière !!! ». « Non… » réalise alors Katsura. « Ils ont divisé leurs forces pour nous supprimer avant notre réunion ! ». Un peu plus loin, Oboro, chef de la Secte Tensho, attend fermement Gintoki et les autres qui sont en train de gravir la montagne. « Les corbeaux se trouvent au-dessus des têtes de nos compagnons !!! ». « Et vous allez tous mourir… » leur déclare Isaburo Sasaki, chef du Mimawarigumi, alors qu’il met en joue Kondo. « Pour la Planète de la Liberté ». *Pan*

Planète De La Liberté

Encore un superbe tome avec cette Planète de la Liberté qui refuse de courber l’échine ! Malgré l’impérialisme des Amanto impitoyable et déterminé à anéantir toute velléité d’indépendance. Je me demande pourquoi les Sectes Tendoshu et Tensho sont à la solde des Amanto. Sachant que ce sont des humains qui sont à leur tête. Oboro dans le cas de Tensho et Utsuro dans le cas de Tendoshu. Pourquoi avoir accepté de se soumettre à l’envahisseur ? Pourquoi vouloir incinérer la planète de la liberté ? Il me tarde d’apprendre le passif de ces chiens du mal. Oboro est déjà très fort mais Utsuro semble être au-dessus du lot. « Le véritable shinigami ». Comment quelqu’un d’aussi fort a t-il été dompté ? Y aurait-il un autre bras armé chez les Amanto qui justifierait cette soumission ?

En attendant de le savoir, attardons-nous sur la personne d’Isaburo Sasaki qui aura joué son jeu jusqu’au bout. Je pensais qu’il avait baissé les bras et préférait se placer du coté du vainqueur plutôt que de celui du vaincu mais pas du tout. Depuis toujours, Isaburo a un bon fond malgré une volonté de se mêler à la foule. Lorsqu’une injustice trop grande s’érige en face de lui, il se doit réagir. Lorsque j’ai appris que sa manie d’être au téléphone venait de la correspondance qu’il entretenait avec sa femme, mon avis sur lui a changé du tout au tout. Sasaki ne voulait pas tuer des innocents (du moins à l’époque puisqu’il s’agissait du seigneur Hitotsubashi et de son fils, l’actuel shogun Nobunobu). En rétribution, la secte Tendoshu a ordonné à l’un de ses meilleurs assassins d’assassiner sa femme et leur enfant. Le tueur était une petite fille et son nom était Nobume Imai.

Au moment de la tuer, Sasaki a réalisé que l’enfant pleurait. Touchée par les mots d’un certain Shoyo Yoshida qui, alors qu’il se trouvait dans le couloir de la mort, lui affirma que les humains étaient des créatures libres. « Nous serons toujours capables de changer en combattant nos faiblesses ». Sasaki l’a pris sous son aile en lui faisant promettre de le tuer lorsque sa vengeance sur la Secte Tendoshu, les Amanto et la cruauté du mode serait venu. Or, Nobume est bien décidée à ne pas respecter sa promesse. Malgré le passé tragique qui les relie, Isaburo est devenu son père de coeur et elle est prête à mourir pour ses péchés. Qui aurait pensé qu’un manga humoristique tel que Gintama se complexifierait autant ? Qui aurait pensé que des personnages « grotesques » tels que le gorille (Kondo) et l’imbécile (Katsura) passeraient par un Character Building aussi brillant ? Il aura fallu soixante tomes mais nous y sommes ! La Planète de la Liberté.

8/10

*Coup de Coeur*

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑