Ciné En Avant

Published on mars 5th, 2020 | by Faël Isthar

0

En Avant : Et La Magie Disparut

« J’aimerais la retrouver, frangin ! »

Jadis, la magie était omniprésente ! L’on s’en servait pour invoquer des flammes, faire léviter toutes sortes d’objets ou encore voler ! Puis la technologie est apparue et les elfes, trolls et fées ont réalisé qu’il était plus simple d’appuyer sur un interrupteur plutôt que d’invoquer un feu de camp. Au fil des années, les buildings, métros et autoroutes supplantèrent les lieux enchantés et la magie disparut totalement. « Totalement ? » rugit Barley Lightfoot alors qu’il s’adonne à son jeu de rôle. « Que nenni ! Pour peu que l’on ait la flamme en soi, la volonté et la concentration, invoquer la foudre et léviter dans les cieux reste possible !!! ». « Si tu le dis… » soupire son petit frère, Ian, alors qu’il se prépare à aller au lycée. « N’oublie pas qu’aujourd’hui marque ton premier pas dans le monde des Hommes ! ». « Oui, oui, j’ai 16 ans, je sais ». « Les enfants… » leur annonce leur mère, Laurel Lightfoot. « J’ai quelque chose à vous montrer ». […] « Papa nous offre un bâton magique et une Pierre du Phoenix en vue de l’invoquer une journée entière ?!! » hurle Barley. Ça parait trop beau pour être vrai et pourtant, ce serait l’occasion pour Ian de connaitre ce père qui a tant manqué dans sa vie. « Qu’en dis-tu, Ian ? ». « À ton avis ?! En avant ! ».

En Avant

Même lorsque je ne m’attends pas à grand chose de la part d’un Pixar (ou d’un Disney), ces derniers parviennent souvent à me surprendre. La dernière fois que j’avait autant d’appréhension, c’était avec Le Voyage Arlo ! Au final, j’ai pleuré comme une madeleine et, ici, c’est exactement la même chose. En Avant ne dispose pas de la meilleur des enveloppes. Son Character Design est sommaire et l’univers se révèle basique. Un Lore d’Heroic Fantasy loufoque et urbain qui ne m’a pas happé plus que ça. Alors où se terre la magie ? Simple —> Dans l’écriture ! Et l’humour puis l’émotion ! Dès l’instant où les pérégrinations de nos deux frangins débutent, nos sentiments envers eux ne cessent de s’accroitre. À travers le traumatisme d’un père décédé des suites d’une maladie. Barley n’a que quatre souvenirs de lui dont l’un dont qui ne cesse de le hanter. Ian n’en a aucun et, malgré une mère formidable, aurait aimé grandir à ses cotés.

En Avant

Voilà pourquoi l’opportunité unique qui leur est offerte rend l’aventure si touchante. Le fait que le réalisateur Dan Scanlon se soit inspiré de sa propre vie ainsi que celle de son frère (leur père est décédé alors qu’ils étaient tout petits) explique le fait que ce sujet difficile soit aussi bien traité. Dans le même ordre d’idée, ce que En Avant nous apprend est la nécessité d’entretenir la flamme qui réside dans chacun d’entre nous. Puis de la faire jaillir quand il le faut ! Parfois, souvent, avoir confiance en soi n’est pas acquis et il nous faut enchainer les expériences et échecs avant de l’acquérir. Et cela que l’on soit adolescent ou adulte ! À cet égard, j’ai beaucoup aimé la quête secondaire consacrée à Laurel Lightfoot et son acolyte, la Redoutable Manticore. Les protagonistes principaux et secondaires portent à bras portant ce film et cela pour un résultat fantastique. Préparez les mouchoirs !

7,5/10

*Coup de Coeur*


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑