Dragon Ball Super Tome 22 : Maitre & Disciples

Disciples
Disciples

Broly est l’un des rares survivants de la planète Saiyan et, comme l’apprirent Vegeta et Son Goku en le combattant, s’avère doté d’un potentiel extraordinaire. D’où son exil sur une planète reculée puisque le roi Vegeta, à l’époque, ne supportait pas qu’il puisse être plus fort que son propre fils. Pendant 41 ans, lui et son père vécurent une existence misérable jusqu’à ce que Lemo et Cheely, qui oeuvraient alors pour l’armée de Freezer, le rencontrèrent par un coup du sort. Ce fut Freezer qui, dans l’optique de débloquer la force enfouie de Broly, tua le père tout en portant le blâme sur Goku et Vegeta. Lesquels durent fusionner afin de reprendre le dessus pour de bon. Sans l’intervention de Cheely et Lemo, qui s’étaient pris d’affection pour Broly et avaient invoqué Shenron, tout était terminé pour le saiyan. Qui aurait pensé que, trois années plus tard, Broly aurait rejoint le rang des disciples de Whis ? Aux cotés de Vegeta et Goku. « Vous-deux ! » leur indique Whis. « Montrez à Broly ce que signifie un match amical qui implique de ne PAS perdre le contrôle de soi ! Pas transformation, ni de Kamehameha, ni de techniques de projection ! Prêt ? ».

Disciples
Disciples

C’est le premier tome dont je fais la review depuis la mort de Akira Toriyama. Son absence me pèsera à tout jamais et j’imagine qu’il en sera de même pour toutes les personnes qu’il est parvenu à toucher au fil des générations. Ici, nous nous retrouvons à nouveau avec l’adaptation en manga du film Dragon Ball Super Heroes. Et bien que la lecture mensuelle ait été compliquée, autant vous dire qu’il n’en est plus de même pour le tome relié. Le découpage de Toyotaro est toujours aussi fluide et les arcanes de Toriyama-sensei se sont bien intégrés à sa plume. Qu’il s’agisse des dialogues, de l’humour ou des combats, tout est agréable à l’oeil.

C’est LA raison qui fait que, dans l’ensemble, Dragon Ball Super est une meilleure adaptation papier que Boruto où, Mikio Ikemoto, peine toujours à atteindre le style incandescent de son maître, Masashi Kishimoto. Gageons que les deux disciples atteindront de nouvelles sphères et que, au bout d’un moment, les deux communautés n’auront plus de gros défaut à souligner. Mais revenons à nos moutons ! Voir Broly s’émerveiller face au combat Vegeta vs Goku fait plaisir à voir. Il me tarde de voir comment il s’y prendre pour tenter de contrôler son chi démesuré.  De même pour un certain Son Gohan qui, soyons francs, n’a pas fait de l’entrainement quotidien son alpha et son omega.

Disciples

Ce qui explique pourquoi il est aussi rouillé malgré les efforts de Piccolo à réveiller de nouveau son haut-potentiel. À sa décharge, Gamma 1 & 2 sont de solides adversaires et il a fallu un coup de pouce de Shenron pour que Piccolo parvienne à prendre le dessus. Via une nouvelle transformation soudaine, peut-être gratuite mais, ma foi, agréable à l’oeil. Son nom : « Orange Piccolo ». Il ne reste plus qu’à ses disciples, le père, Gohan, mais aussi sa fille, Pan, d’en prendre de la graine ! Et si Goten X Trunks pouvaient en profiter au passage, ce serait parfait ! Allez, la suite ! L’affrontement contre Cell Max promet d’être redoutable !

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang. Alter ego de Fafa Le Geek.

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires