Black Adam : Longue Vie Au Champion

Black Adam

Il y a longtemps, dans l’antique Kahndaq, un esclave nommé Teth Adam perdit tout. Son épouse, son fils, sa vie. « Mais en échange… » se rappelle t-il après avoir été invoqué cinq millénaires plus tard. « J’ai reçu les pouvoirs d’un dieu ». Des pouvoirs nés d’une rage indicible que Teth entend appliquer sur tous les vilains qui oseraient croiser sa route. « Tuer pour les empêcher de faire du mal à nouveau ». Voilà une conception qui risque de susciter la désapprobation dans ce monde moderne qui est désormais le sien. « Voilà pourquoi… » tente de lui expliquer Hawkman, leader de la Justice Society. « Nous allons devoir t’emprisonner à nouveau ». « Je ne ploie devant personne » se contente de répondre celui qui, par la suite, sera amené à être connu sous le nom de Black Adam. « Ni nation, ni dieux ».

Blockbuster plutôt efficace que Black Adam ! Composant avec des défauts malheureusement communs aux films de super-héros mais s’arrangeant pour briller dans la partie Divertissement. Ici, en l’occurence, l’action est brillamment maniée avec de nombreuses séquences réjouissantes. Portées par un Dwayne Johnson impérial qui est parvenu à me surprendre malgré sa prestation typique « The Rock ».

Black Adam

Il faut dire que la fandom DC le rêve en Black Adam depuis plus de 10 ans maintenant. Pas étonnant que Dwayne épouse à merveille le rôle du anti-héros le plus puissant du DC Universe. Qui plus est, son Origin story est solide et on assimile vite sa nature et ses aspirations. Le fait qu’il considère qu’un bon méchant est un méchant mort le rend inévitablement atypique eu égard à ses comparses héros. Quitte à les affronter le temps de quelques joutes.

Du coté de la Justice Society, Hawkman et Dr. Fate sont ceux qui se démarquent le plus. L’un par sa conception binaire et résolue du bien et du mal. L’autre par sa sagesse et son sens du devoir. Cyclone m’a également tapé dans l’oeil de par la retransmission visuelle gracieuse et poétique de son pouvoir. Atom Smasher est un peu le vilain canard qui peine à se dissocier du groupe.

Mais ce n’est rien face au vilain qui se révèle terne au possible. Aucun charisme et des motivations abyssales. Encore une fois, qu’il s’agisse du DCCU ou du MCU, les scénaristes ne parviennent que rarement à rendre un nemesis intéressant. Quant aux personnages secondaires non héroïques, rien d’exceptionnel, que du classique. Heureusement que Black Adam se charge de porter ce film sur ses larges épaules. Autant du coté Spectacle que du coté Émotions. Et que dire de l’Ambition lorsqu’on assiste à la scène post-crédit ! M’est avis que l’intégration de Dwayne Johnson à même le DCCU sera porteuse d’un nouveau vent chez la Warner. Croisons les doigts pour qu’il se révèle tout aussi efface que celui du MCU.

Black Adam
Publié le
Catégorisé comme Ciné

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires