Médias

Published on février 18th, 2013 | by Faël Isthar

0

WikiLeaks : Julian Assange tente de devenir sénateur d’Australie

Réfugié à l’ambassade d’Équateur de Londres depuis 8 mois pour échapper à une extradition vers les États-Unis où il risque la peine de mort pour avoir publié plusieurs milliers de documents confidentiels sur WikiLeaks. Mais ce n’est pas tout puisque Julian Assange risque également d’être condamné pour viol en Suède.

Mais selon ce dernier, les accusations ne tiendraient plus debout et il lui serait donc possible de prétendre à un siège de sénateur en Australie : plus précisément dans l’État de Victoria où un parti WikiLeaks est dors et déjà en instance de création. Constitué par un comité de 10 personnes, son président sera tout naturellement Julian Assange.

Une fois le siège obtenu, les États-Unis auraient beaucoup plus de mal à faire extrader Assange à moins de vouloir initier une bataille diplomatique avec l’Australie. D’autant plus que l’homme est particulièrement célèbre là-bas mais aussi dans le monde pour avoir divulgué certaines vérités cachées parmi les démocraties occidentales : le dossier Dutroux a par exemple provoqué un fort émoi en Belgique et en France.

Peu étonnant donc de voir que le président équatorien Rafael Correa soutient une telle personnalité qui souhaite faire de WikiLeaks “le plus grand organe de renseignements au monde”. Lequel se prétend suffisamment transparent pour faire sauter le verrou de légitimité et de déni de justice qui entoure parfois les “puissants” de monde vis-à-vis d’actions unanimement condamnables. Une sorte de contre-pouvoir qui trouverait une importance singulière si Julian Assange parvenait à ses fins.

Julian Assange meme

Tags: , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑