Ciné Lara Croft

Published on mars 15th, 2018 | by Faël Isthar

0

Tomb Raider : La Déesse de la Mort

« Lara Croft »

Lara Croft a beau avoir 21 ans, elle ne sait toujours pas ce qu’elle veut faire de sa vie. Son père, Richard Croft, aurait aimé qu’elle intègre une université prestigieuse telle que Oxford ou Cambridge. Mais Lara a préféré abandonné ses études après le lycée. Parce qu’elle est paumée et que son père lui manque. « Ça va faire sept ans qu’il a été porté disparu » lui rappelle Ana Miller, l’assistante en charge des affaires de son père. « Il va falloir que tu acceptes sa mort et que tu signes ces papiers qui transfèreront tout ce qu’il a bâti, sa fortune, votre manoir familial, entre tes mains ». Mais alors que la jeune fille s’apprête à tirer une croix sur le passé, un artefact lui dévoile qu’il en sera tout autre. « Il va falloir que je parte d’ici ». À la recherche de l’île du Yamatai et de Himiko, la Déesse de la Mort. Trahie par ses propres sujets à cause d’une terrible malédiction qu’elle menaçait de déverser sur le monde ». Et si c’était ça, la raison d’être de Lara ? L’Aventure avec un grand A.

Lara Croft

Un divertissement plutôt solide et rythmé —> Voilà ce qu’est Tomb Raider. Et c’est tout ce qu’on lui demandait ! Non seulement l’intrigue se tient mais j’ai beaucoup aimé l’aspect mystique déployé autour de Himiko, la Déesse de la Mort. Probablement parce que les scénaristes se sont inspirés du folklore japonais ahah. Autrement, j’ai apprécié la relation amicale qui se développe entre Lara Crift et Lu Ren ç C’est une constante qui se développe depuis quelques années —> La non-nécessité d’attribuer à l’héroïne ou au héros une relation amoureuse. Attention ! Je ne dis pas que Lu Ren est insensible au charme de la belle (on voit au moins à une occasion que ce n’est pas le cas) mais il n’y a pas de focus lourd dessus. Et c’est un choix que j’apprécie ! De même, le personnage de Lu Ren est sympathique ! Même si j’aurais aimé le voir davantage à l’écran. Pour la suite, peut-être ?

Lara Croft

J’ai moins été impressionné par le méchant larbin de Trinity (cette organisation tentaculaire cherchant à maitriser le surnaturel) —> Mathias Vogel. Un brin caricatural malgré un background qui laissait à penser autrement. Du coté des effets spéciaux et autres cascades, n’ayez crainte —> La post-prod a fait son boulot (comparé aux trailers diffusés en amont) et le fond vert n’est pas si voyant que ça. Et parce qu’il faut bien parler de Lara Croft, j’ai trouvé que Alicia Vikander se seyait à merveille dans ce rôle ! Point appréciable —> La belle n’est pas si invincible que ça ! Elle se prend pas mal de roustes et est parfois sauvée par les nombreux Deux Ex Machina qui ponctuent l’aventure. Ce qui en soi n’est pas dérangeant. À moins que vous ne vous attendiez à voir un chef d’oeuvre du film d’action. Petite déception —> J’aurais aimé que le surnaturel s’invite davantage au film ç Après tout, le mysticisme a toujours été une partie intégrante de Tomb Raider… Rendez-vous au prochain opus !

Lara Croft

7/10

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑