Tic & Tac : Les Rangers Du Risque

Rangers Du Risque

1982, École Élémentaire D’Unionville : Lieu symbolique où cartoons et humains étudient d’un seul et même élan ! « Les écouteurs ne sont pas autorisés, Simon ! » sermonne la surveillante. « Tu les récupèreras en sortant ! ». Et pourquoi Betty persiste t-elle à venir sans bas ? « Tu n’es pas Donald Duck ! » s’agace la jeune dame. « Va mettre un pantalon, s’-il-te-plait ! ». À cette époque, Tac était en CE2 et n’avait pas encore rencontré Tic. « Bonjour tout le monde ! » s’introduit-il à sa nouvelle classe. « Ravi de vous rencontrer ! ». Curieusement, son enthousiasme ne fut pas partagé par le reste de ses camarades. À l’exception d’un autre écureuil dont la curiosité fut piquée au vif. « D’autant plus après la blague iconique que tu nous as fait, ahaha » se rappelle Tic. Ainsi débutèrent les aventures des Rangers du Risque !

Je ne faisais qu’entendre du bien de ce film et… je n’ai pas été déçu ! L’idée même de centrer une intrigue autour du succès tonitruant des Rangers du Risque durant le début des années 90… Imaginer une déprogrammation centrée autour d’une jalousie de Tac… Brillant ! Tout simplement brillant ! Cette perspective meta de la gloire et la jalousie qu’elle suscite lorsqu’on ne se trouve pas au centre de la lumière m’a énormément plu. Sans compter cette chasse contemporaine aux followers et l’espoir de conquérir de nouvelles fanbase via un reboot.

Rangers Du Risque

Et « Sonic Raté » ? L’addiction aux fromages puants de Jack ? Le Gang de la Vallée qui s’arrange pour endetter les gloires d’autan avant de les kidnapper, les retoucher puis les revendre à des studios de production illégaux ? Quel sens de l’auto-dérision ! Quelle abondance de références issues de la fin des années 80, des 90’s ! Et de notre époque ! Quelle bouffée de nostalgie ! On sent que Disney avait à coeur de nous préparer la plus savoureuse des Madeleines de Proust. Et, ma foi, c’est réussi !

Je n’aurais jamais pensé que Gadget et Ruzor forment un couple, ceci-dit ! Et qu’ils aient 42 enfants moucherons, ahaha. Je la voyais tellement avec Tac ! Bref… Assister à la réconciliation des écureuils et à leur discussion à coeur ouvert fut un moment magique. « Même à l’époque… » confesse Tac. « Je n’avais pas prévu d’accepter Double-Zéro Tac… Je voulais simplement que tu me dises que tu avais besoin de moi ».

Rangers Du Risque

Tac a toujours eu un complexe d’infériorité par rapport au grand frère qui a su l’accueillir au moment propice. Quant à Tic, celui-ci aura attendu longtemps avant de révéler à son petit frère combien il était précieux pour lui. Lui qui était également sans-ami avant de rencontrer Tac. Indubitablement l’un des meilleurs films qu’ait pu produire Disney ! Cette parodie constante et réfléchie mêlée au cynisme impitoyable de l’industrie de l’entertainment m’aura happé de bout en bout. Gageons que nous n’avons pas fini d’entendre parler des Rangers du Risque !

Rangers Du Risque
Publié le
Catégorisé comme Ciné

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires