The Handmaid’s Tale S04E08 : En Sûreté

En Sûreté

Parfois, ouvrir un nouveau chapitre implique d’ériger une nouvelle devanture. À commencer par se couper les cheveux, par exemple ? Et étrangement, June n’est ni nerveuse, ni inquiète à l’approche du procès des époux Waterford. Tout ce qui bout en elle, c’est de la haine et de l’impatience. […] « Pourquoi ne sont-elles pas autant en colère que nous ? » s’interroge June après avoir participé à sa première session en présence de handmaids survivantes. « Qui te dit qu’elles ne le sont pas ? » répond Moira. Après tout, chacun gère sa douleur à sa façon. Parfois en l’affrontant de face. Parfois en tentant de l’ignorer. Parfois en acceptant d’avoir peur et de vouloir fuir. Encore et encore. Même lorsqu’on est en sûreté.

En Sûreté

C’était à prévoir —> June, de par ce qu’elle a vécu et les remords qui ne cessent de la hanter, ne sera jamais la June qu’a connu Luke. Elle ne sera jamais en sûreté. « La moitié du temps, je ne la reconnais plus ». Et pourtant, il faut la soutenir coûte que coûte. Être patient et à ses cotés. Ce que Lucas fit, contre sa volonté ceci-dit, à l’occasion de l’audience des crimes commis par Fred Waterford. Une récapitulation nécessaire et un moment pivot dans l’histoire de la série. À nouveau, Elisabeth Moss signe une prestation incroyable.

Notez les horribles et vaines tentatives de justification du violeur quant à ce qu’il a fait subir à autrui. « Dieu ». « Le futur du pays ». « Un sacrifice nécessaire ». L’être humain est décidément une bien odieuse créature. On retrouve cette même tentative de rédemption égoïste à travers cette tante ayant informé Gilead de la relation qu’entretenait à l’époque Emily avec une Martha. Ce qui conduit à la mort de cette dernière et la section d’une partie de l’appareil génitale d’Emily. Afin qu’elle ne puisse plus ressentir le plaisir. Doit-on vraiment tenter de réinsérer de tels monstres ? Leur donner une « seconde chance » que n’auront jamais leurs victimes ? Je ne pense pas. Et pourtant, parfois, les regrets des monstres peuvent éviter aux mêmes tragédies d’être répétées. Rien n’est simple. Tout est complexe.

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires