LGBT

Published on mai 8th, 2017 | by Faël Isthar

0

Shaza Ismail : « Parce que j’étais lesbienne, mon père m’a menti, séquestré et menacé de me tuer »

Père indigne. Tout commence le 14 avril dernier. « Mon père m’avait appelé il y a quelques jours pour m’informer que ma mère était très malade, Et qu’elle voulait me voir moi et ma copine avec qui je suis depuis plusieurs années » déclare Shaza Ismail, 21 ans. C’est lorsqu’elle était adolescente que Shaza fait la rencontre de Jimena Rico, 28 ans. Très rapidement, Shaza et Jimena réalisent qu’elles sont amoureuses l’une de l’autre. Et si la famille de Jimena accepte instantanément leur union, il n’en va pas de même pour celle de Shaza. Basés à Dubaï (Émirats Arabes Unis), ses parents ainsi que quasiment tout le reste de la famille renient Shaza. Pour des raisons d’homophobie et de religion. Mais voilà, il semblerait que l’état précaire de la mère de Shaza leur ait fait prendre conscience de l’amour qu’ils éprouvent envers leur fille. Qu’importe ses orientations sexuelles. « Parce que j’étais naïve et parce que je les aimais, je les ai cru, J’ai eu tort ».

Arrivées au domicile familial, Shaza et Jimena sont menacées de mort et le père leur annonce qu’elles vont aller en prison. « Parce que nous sommes deux femmes qui s’aiment et qu’être une lesbienne est un tabou voire un crime aux yeux des musulmans ». Shaza est enfermée dans une pièce à laquelle Jimena ne peut pas accéder. Heureusement, les deux filles trouvent le moyen de s’échapper et rejoignent en trombe l’aéroport. Un vol pour l’Espagne faisant escale à Tbilisi, en Géorgie, est commandé à la hâte. Mais le cauchemar ne s’arrête pas là puisque le père parvient à les retrouver. « Ils nous attendait dans le hall de l’aéroport, Il nous a agressé et a déchiré mes passeports + mon visa ». Sans ces documents, Shaza Ismail est ramenée à la frontière turque pour « terrorisme ». Jimena refuse d’abandonner sa copine et se retrouve elle-aussi incarcéree en Turquie.

« On nous a ordonné de signer des papiers qu’on ne savait pas traduire et voilà ! En prison sans qu’on ne sache pourquoi ! Si ce n’est l’horrible conviction que notre amour entre dans l’équation » déclare Jimena. Finalement, le ministre des Affaires étrangères espagnoles est informé de la situation et intervient. Jimena Rico et Shaza Ismail sont libérées et retrouvent les terres espagnoles. Où la famille de Jimena les accueille les larmes aux yeux et le coeur en émoi. « On a cru qu’on resterait en prison, Trois jours !! Vous imaginez ? ». Depuis, le père de Shaza nie avoir voulu déchirer le passeport de sa fille. Pour autant, il revendique la séquestration et l’agression homophobe. Au nom de l’islam. « Au moins, ça m’a permis de comprendre que mon père et moi n’étions reliés que par le sang, Ce n’est pas mon père de coeur et il ne le sera jamais, De même pour ma mère qui a participé à cette horreur, Ma vraie famille, elle est là ! À mes côtés » assure Shaza, encore ébranlée par son expérience. Le combat continue.

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑