Re:Zero S01E01 : Et La Mort Frappa

Et La Mort Frappa

Natsuki Subaru est ce que l’on peut appeler un weeb. Soit un fan de mangas, de jeux vidéo et d’anime qui collectionne les figurines et peine à interagir avec autrui. En particulier lorsqu’il s’agit du sexe opposé. « J’aimerais tant avoir une copine » souffle t-il alors qu’il s’empare d’une boite de chips dans le konbini du coin. Dix secondes à peine après être sorti, le jeune homme sentit comme un voile froid passer à travers lui. « J’ai probablement dû trop jouer » se dit-il. À peine se frotta t-il les yeux que Subaru fut transporté dans un autre univers. Radicalement différent du monde réel puisque composé d’animaux anthropomorphes. « Et c’est quoi cette ville ? ». Bizarrement, le weeb de compétition ne fut pas pris par un sentiment de panique. Il faut croire qu’à force de s’immerger dans des mondes imaginaires, on finit par s’y accoutumer. […] D’une, Subaru n’a pas de magie. De deux, il vient de se faire… tuer ? « C’est quoi ce bordel… ? Non ! Je ne peux pas mourir comme ça ! Pas maintenant ! Satella ? Satellaaa !!! ». Et la mort frappa.

Et La Mort Frappa

Revoir la première saison de Re:Zero alors que la S02 devrait débarquer d’ici l’été —> M’est avis que c’est un bon choix ! Un excellent même puisque je me rappelle avoir beaucoup aimé cet anime au concept à la fois original et terrifiant. Puis quel univers ! Le coté héroic fantasy est bien retranscrit et on a tôt fait de s’y attacher. De même pour les différents personnages. Qu’il s’agisse de Subaru le weeb ou « Satella », la Sorcière Jalouse au grand coeur. Rappelons le principe —> Chaque fois que Natsuki meurt, un reset dans le temps a lieu. Ce qui lui donne l’opportunité de recommencer afin de ne pas subir le même sort. Le sien et celui de ses proches. En l’occurence, Stella, la petite Felt et l’impressionnant Rom. La première fois que j’ai vu Re:Zero, je me rappelle avoir été très surpris ! Une sorte d’Effet Papillon dans le monde de l’anime. Avec l’entrecroisement de la magie et de la technologie ! « Et, ici, maintenant, la mort frappa ». Sous la forme d’une succube cruelle et vorace. Que va t-il se passer, désormais ? Nous le saurons bien assez tôt. J’avais oublié à quel point le studio White Fox excellait en réalisation ! Et quelle direction artistique ! Merci, sire Masaharu Watanabe. Sans omettre l’auteur du light novel original, Tappei Nagatsuki, et l’illustrateur, Shinichirou Otsuka. Allez, la suite !

8/10

*Coup de Coeur*

Publié le
Catégorisé comme Anime Étiqueté Re:Zero

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires