Geek

Published on juin 24th, 2012 | by Faël Isthar

0

Review : Waltz T.2

Devenus célèbres grâce à l’excellent “Prince des Ténèbres”, Kotaro Isaka et Megumi Osuga ont décidés de récidiver en sortant un spin-off centré sur le personnage de La Cigale, soit l’un des personnages phares de PdT. Moins centré sur l’intrigue et davantage sur l’action, le tome 1 avait eu le mérite de poser les bases avec des scènes d’action diablement bien mis en scène. Qu’en est-il du T.2 ?

Pour les novices,  La Cigale est un tueur pro, l’un des meilleurs de tout le Japon.  Mais avant de devenir La Cigale, celui qui n’avait pas de nom n’était qu’un tueur amateur sans règles et ne comptant sur personne d’autre que lui même. Cet état d’esprit (il en venait même à tuer ses boss) lui causait un certain nombre de problèmes jusqu’à ce qu’il finisse par croiser la route d’Iwanishi.

Malin, éloquent et surtout très très opportuniste, Iwanishi va s’improviser manager de La Cigale (c’est lui d’ailleurs qui lui trouve ce nom) et lui apprendre comment devenir un tueur pro. Ce qui ne sera pas une mince affaire vu son caractère de tête de mule. Va dés lors s’instaurer une relation pour le moins ambigüe entre les deux protagonistes à base de “Je t’aime moi non plus”.

Dans le tome 1 on apprend que La Cigale est, depuis tout peu petit, quelqu’un d’associable, de violent et d’antipathique. Inutile de dire qu’avec toutes ces prédispositions le concept d’ami lui est assez inconnu. Fasciné en outre par la mort, La Cigale considère ce phénomène comme indissociable de sa raison d’être. Et, peu à peu, il se rendra compte que donner la mort est la chose pour laquelle il est le plus doué.

C’est conscient de ce talent qu’Iwanishi va tenter de canaliser toute cette fureur pour la transformer en un business rentable. Et après une mission réussie, Iwanishi décide de passer aux choses sérieuses en lui confiant la tâche de tuer un autre tueur pro : Le briseur de nuques.

Personnage à l’identité mystérieuse et un tantinet schizophrène, le briseur de nuques ne laisse pour l’instant entrevoir qu’une personnalité peureuse, chétive et victime de la société. Or, le lecteur est à peu près certain qu’un coté beaucoup plus sombre se cache en lui.

Pas si sombre que ça puisque le briseur de nuques semble apprécié par la communauté locale qui voit en lui une sorte de super héros des temps modernes. Quoiqu’il en soit, La Cigale n’est pas tout seul sur le coup et va devoir se confronter à une organisation de tueurs pro des plus redoutables nommée Tic-tac. Un brin psychopathes : ces derniers sont obsédés par le sens du timing et s’allouent à chaque fois un temps bien imparti pour mettre à bien leur mission.

Le combat entre La Cigale et eux est d’ailleurs des plus violents. Chose accentué par le trait fin et dynamique de l’auteur qui n’hésite pas à trancher dans le vif quand il le faut. Ce qui donne lieu à certaines scènes qui ne manqueront pas de faire grincer les dents de certains.

Le tome 2 délivre en outre un approfondissement des relations entre La Cigale et Iwanishi où on se rend compte que ce dernier peut s’avérer être une vraie raclure quand il l’estime nécessaire. Cela ne nous empêche toutefois pas d’entrapercevoir le potentiel latent du binôme si ceux-ci se décident à conjuguer leurs forces.

La conclusion est des plus mystérieuses puisque celui qu’on pense être le briseur de nuques est justement invité à une discussion par LE briseur de nuques (qu’on ne voit pas bien évidemment). A suivre donc dans le tome 3 où, indubitablement, le voile sur la véritable identité du personnage nous sera dévoilé.

Note YZ : 8/10

Tags: , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑