Mademoiselle : De la Beauté d’une Femme

Bande-Annonce de Mademoiselle

Dans la Corée des années 30, une jeune servante, Sookee, et un comte font en sorte de s’attirer les faveurs de la belle et douce Hideko. Soit l’héritière d’une riche famille japonaise asservie par un oncle vicieux et sinistre. Mais les intentions de Sookee ( Kim Tae-Ri) et du Comte (Jung-Woo Ha) sont loin d’être nobles puisqu’il s’agit de s’enfuir avec Hideko (Hideko) avant de la faire passer pour folle une fois le mariage consommé. L’objectif est  limpide —> S’emparer de la fortune de cette pauvre femme trop naïve et simplette face à la cruauté de ce monde. Mais alors qu’elle attrape peu à peu Hideko dans ses filets, Sookee réalise avec angoisse que ses plans sont en train de s’écrouler. Ha ! Si seulement elle arrêtait de la regarder ainsi… Ha ! Si elle arrêtait de l’effleurer de cette façon… Ha ! Si seulement…

mademoiselle-review-1

Ce n’est pas tout le monde qui saura apprécier Mademoiselle à sa juste valeur ! À commencer par les saintes-nitouches qui ne sont CLAIREMENT pas la cible de cette nouvelle oeuvre signé Park Chan-Wook (Old Boy, Lady Vengeance) xD Ici, le spectateur est invité à laisser s’exprimer sa perversité au service d’un spectacle doux et enivrant. Parfum sucré et amère délivré par deux femmes s’offrant aux plaisirs de la chair <3 Et comparer ce tableau artistique et sensuel avec un Fifty Shades of Grey ne pourrait être considéré que comme un parjure ! Tenez-le vous pour dit —> Mademoiselle joue dans une cour foulée par bien peu d’élus ! La photographie impeccable, les costumes prodigieux, la mise en scène lancinante, la bande son flamboyante…et touts ces personnages haut en couleur portés par un délicieux binôme Hideko/Sookee !

mademoiselle-review-2-b

Très vite, leur jeu de séduction laisse place à une passion ardente, sensuelle et débordante de tous côtés. Salive déglutie, mains moites qui s’entremêlent dans la sueur et la jouissance de l’autre, positions folles s’enchainant les unes après les autres. Expression d’un plaisir absolu prompt à transformer n’importe quel ver à soie en un magnifique dragon (-‸ლ) Voilà ce qu’est Mademoiselle. Une ode à la féminité et à l’érotisme assumé ! Teintée de rebondissement imprévus et parfois terrifiants. Qu’il s’agisse de Hideko, de Sookee ou du Comte, chacun a une histoire à raconter et la narration en trois parties de Chan-Wook exploite à merveille les articulations et entechocs de ce triptyque atypique. Tant et si bien que vous ne pourrez ressortir de la séance que transformé. Agape & Eros, Amour inconditionnel et Passion charnelle. Préparez-vous à rencontrer Mademoiselle.

mademoiselle-review-3

8/10

*Coup de Coeur*

Publié le
Catégorisé comme Ciné

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires