Ciné

Published on mars 30th, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Jack le chasseur de géants – Here comes the thunder

Jack (Nicholas Hoult) est un garçon de fermier un tantinet rêveur et qui, un jour, va se retrouver en face-à-face avec la princesse du royaume, Isabelle (Eleanor Tomlinson), s’étant échappée de son château en incognito et dont il tombe directement amoureux. Réalisant alors sa vraie identité, Jack cesse ses doux rêves et se remet à son objectif premier : vendre son vieux cheval. Ce qu’il va faire : en échange d’haricots qui, selon le moine qui lui a passé, valent une fortune.

Mais la nuit même, la princesse Isabelle, las d’être considérée comme une gamine et ne voulant pas se marier à son prétendant Roderick, s’enfuit de son château et vient trouver refuge chez Jack du fait d’une pluie torrentielle. Alors qu’il s’occupe de son hôte, une graine s’échappe de la besace de Jack et vient s’échouer dans la terre. C’est le début d’une folle aventure au pays des géants.

Le gros point fort du film réside sans conteste dans sa réalisation et sa mise en scène : décors grandioses, montage impeccable, ambiance féérique, effets spéciaux réussis, 3D convaincante puisque native et rythme très fourni (on ne voit pas les deux heures passer). Bryan Singer est l’un des meilleurs réalisateurs hollywoodiens et le prouve encore une fois : on restera notamment estomaqué par ces géants au comportement fort peu ragoutant et à la gestuelle monstrueusement crédible. Du très bon boulot. Mais voilà, si l’enrobage est réussi, avec une présence d’humour et une profusion de bonnes idées dans la narration, le thème et sa consistance frôlent quant à eux le zéro absolu.

Pas étonnant que le film ait fait un semi-bide aux Etats-Unis quand on comprend que le plot tient en un affrontement d’humains contre des géants : il y avait plus sexy. Mais surtout, outre l’intrigue simplette, les personnages sont des huitres de charisme aux dialogues creux et sans intérêt (exceptés peut-être le personnage d’Elmont incarné par Ewan McGregor). Et quand on ne s’attache pas aux personnages ni à l’histoire, forcément, on en oublie assez rapidement le film en question : aussi réussi soit-il dans sa réal. Un bon film popcorn en somme : aussitôt vu, aussitôt zappé.

Jack the Giant's Slayer meme

Note YZ : 7/10


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑