Ciné

Published on septembre 25th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : Everest : « Je ne sens plus mes mains »

Rob Hall (Jason Clarke) est déterminé : cette année, son expédition parviendra jusqu’au sommet de l’Everest. Puis Jon Krakaeur, journaliste réputé, leur dédiera un article de 6 pages ainsi que la couverture pour le magazine Outside. Surtout, et comme tous les ans, Rob ramènera en vie chacun de ses clients. « C’est pour ça que vous me payez, et c’est pour ça que je vous ramènerai sain et sauf ». Nous sommes en 1996 et d’ici peu, huit alpinistes perdront la vie.

Everest-1

Pour tout vous dire, je n’étais pas dans mes meilleures dispositions lorsque j’ai visionné Everest. Pourquoi ? Parce que la 3D. Non seulement celle-ci a un surcoût de 2€ mais, en plus, la luminosité et le rendu des couleurs perdent forcément en vivacité, le port des lunettes est inconfortable en soi, et nos yeux finissent par fatiguer au bout de 2 heures de séance. Pour autant, Everest a été tourné en format Imax 3D…et je dois admettre que les scènes en pleine montagne font leur effet. Il n’empêche : j’aurais préféré le voir en 2D. Heureusement que le film est bon.

Everest-4

Inspiré de la tragédie de l’Everest en 1996, ce film conte avant tout une aventure humaine qui, progressivement, se mue en catastrophe. Cela étant dit, ne vous attendez pas à voir des scènes spectaculaires façon avalanches soudaines, tornades en mode « Le Jour d’Après » et Yéti des Neiges. Au contraire, Everest a pris le parti de resté collé le plus près possible à la réalité en mettant le focus sur les espoirs et la souffrance de ces alpinistes ainsi que celles leurs proches dans les cas de Rob et et Beck Weathers (Josh Brolin).

Everest-3

Et ça marche. Rapidement, on se sent concerné par le sort de ces alpinistes et, ne connaissant pas l’histoire dans les détails, le suspens était forcément de mise pour ma part. « Qui va survivre, qui va mourir ? ». Et quelle mise en scène ! La plupart des séquences de montagne ayant été tournées au Népal, autant dire que certains passages sont magnifiques. Pour autant, le coût de la 3D (pas seulement financier) reste et je conseillerai vivement d’aller le voir en 2D ou, autrement, d’attendre une sortie Blu-Ray. Il faut vraiment qu’ils arrêtent avec ça…

Everest-2

Note YZ : 6,5/10

Tags: , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑