Ciné

Published on décembre 18th, 2012 | by Faël Isthar

0

Review : End of watch – Putting one’s life on the line

Brian Taylor (Jake Gyllenhaal) et Mike Zavala (Michael Pena) sont deux flics officiant dans les quartiers à risque de Los Angeles et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas froid aux yeux ! N’hésitant pas à aller au contact, ces deux justiciers de la nuit font ce qu’ils peuvent pour tenter d’endiguer les nombreux crimes commis pour la majorité par des cartels de drogue.

Mais parallèlement à ce quotidien mouvementé, nos deux officiers de police ont une vie. Mike est marié, père d’un enfant et mène une vie jugée idyllique selon Bryan qui lui aussi est dans une relation amoureuse et espère passer au prochain stade pour rejoindre son ami. Mais le rêve risque de tourner court avec tout ces cartels qui, depuis qu’ils ont la main mise sur le trafic de drogues, se sont renforcés à un tel point que même les forces de polices risquent leur vie à vouloir arrêter leur business.

Pas de quoi toutefois impressionner notre duo qui, ensemble, réussit à arrêter de plus en plus de dealers. Tant et si bien qu’après avoir dérobé une forte somme d’argent sale, ils finissent par attirer l’attention du chef de gang qui jure alors de leur régler leur compte. Va alors s’engager une course contre la montre entre les deux camps qui causera forcément de gros dégâts, dans un clan comme dans l’autre…

Fonctionnant sur le principe des caméras embarqués, End of Watch offre une plongée brute et vive sur ce que peut représenter le quotidien de flics dans des quartiers sensibles comme ceux de Los Angeles. Et, aidé par la prestation remarquable du duo Jake Gyllenhaal/Michael Pena, le spectateur entre sans peine dans ce film qui, soulignons-le, est parfois traité de manière extrêmement brute : rien ne nous est épargné.

Et c’est justement ce coté cash/pris dans le vif qui fait sa force : d’autant plus qu’on a beau se creuser la tête, rare sont les films policiers à nous immerger aussi intensément. Par ailleurs, il convient de savoir que la partie des gangs n’est pas la seule affaire du film et que nos deux officiers se retrouvent également embarqué dans d’autres types de missions qui révèlent tout autant de facettes des quartiers bas de LA.

En fait on serait bien incapables de vous trouver un gros défaut au film : peut-être une ou deux scènes too much ? Un flou assez frustrant quant au devenir de certains protagonistes ? Ce sera à peu près tout ! Évidemment, End of Watch est un film dur et violent mais il retranscrit après tout tel quel le quotidien de ces quartiers gangrenés par la criminalité. Histoire d’éveiller, ne serait-ce que pour un moment, les consciences.

Note YZ : 8,5/10

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑