Mangas

Published on janvier 2nd, 2013 | by Faël Isthar

0

Review : Bleach tome 50 – Power back on

Fullbringers : telle est l’appellation donnée à Ginjô et sa bande. Autrement dit : des humains ayant hérité de pouvoirs surhumains similaires à ceux de Chad. Et leur but est simple : faire retrouver ses pouvoirs à Ichigo pour qu’il puisse leur enlever les leurs qu’ils considèrent comme une malédiction.

Ce qui ne peut plaire qu’à Ichigo qui se sent impuissant à aider et protéger ceux qu’il aime depuis la perte de ses pouvoirs. Et justement, il semblerait que la situation l’exige sous peu puisque l’un des fullbringers, Tsukishima, ne partage pas la même ambition que ses comparses et serait celui à l’origine de l’attaque contre Ishida. Prochaine cible : Inoue…

Le problème est qu’Ichigo n’est pas encore arrivé au bout de son entraînement et n’est pour l’instant qu’un poids mort pour ses amis. Or le temps presse et, heureusement, Ichigo apprend très vite : déjà a t-il complété l’épreuve imposée par la fullbringer Riruka Dokugamine ! Il est temps de passer à la vitesse supérieure…

Alors que Tite Kubo nous avait fait espérer un arc plus tranquille, moins prise de tête et, surtout, intéressant, il n’aura fallu que quelques chapitres pour retomber dans le grand n’importe quoi. Peluches dopées aux stéroïdes, maison de barbies, chapitres de remplissage : pourquoi Kubo, pourquoi ? On a l’impression que l’auteur joue consciemment un rôle de troll et nous laisse espérer des jours meilleurs pour ensuite tout foutre en l’air…

Peut-être en a t-il tout simplement marre et torpille t-il délibérément sa propre œuvre (un peu comme Kishimoto depuis Shippuden) ? Il faut quand même savoir que c’est cet arc là qui aura causé l’arrêt de l’anime sur les chaînes japonaises : c’est pas rien ! Pourtant le nouveau méchant introduit a l’air intéressant mais c’est bien le SEUL élément positif. Mis à part ça, on ne fait que survoler les chapitres tellement le sentiment de confusion et de freestyle domine.

Pourtant ça aurait pu être bien amené vu qu’un nouveau système de pouvoirs est institué avec une continuité du pouvoir de Chad (qui n’avais pas encore été expliqué jusque là). Certains personnages comme Ginjô sont également plutôt bien travaillés mais il y a une telle abondance de n’importe quoi que ces bons points deviennent rapidement abscons. Heureusement que le dessin et la mise en scène restent au rendez-vous…

Note Yzgen : 4/10

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑