Geek

Published on juillet 20th, 2012 | by Faël Isthar

0

Review : Bakuman Tome 11 – Compétition = Emulation

Bakuman fait partie de ces rares mangas à vous donner l’envie de vous défoncer pour atteindre votre objectif. La passion, l’enthousiasme de ses héros y est si probante qu’on ne peut que se laisser porter par cette vague productive.

Parce que ce qu’essaye de faire retranscrire Bakuman, c’est que à partir du moment ou on possède la passion et un minimum de talent pour une chose donnée, alors on se doit d’y aller à fond. Et le mieux à faire pour y arriver ? Se trouver un rival.

On le voit d’ailleurs bien dans ce tome avec les duos Mashiro/Takagi et Nizuma/Iwase qui ne cessent de se surpasser via une émulation vertueuse entre la qualité de leurs mangas. Ainsi le personnage de va t-elle se laisser prendre au jeu et optimiser au mieux ses qualités de scénaristes alors qu’au départ c’était censé être uniquement dans le but de détrôner qui l’avait rejeté.

Après cette envie demeure mais sans forcément la volonté de nuire. C’est ce qu’on appelle de l’émulation positive : avoir envie de surpasser son adversaire pour que celui-ci nous surprenne à nouveau et nous force à en faire de même. Et ce n’est pas seulement le quatuor qui entre dans la boucle mais aussi Fukuda qui prend le risque d’abandonner son manga pour en commencer un nouveau.

Seul le petit nouveau, ex-nolife et découvrant les plaisirs d’être riche (notamment les love hotels), va connaître une phase de down dans cet opus. On pourra toujours lui reprocher un trop grand idéalisme, notamment dans les relations amoureuses de Mashiro et Azuki, mais cela reste mineur. Surtout que t’as quand même des cas de loose comme qui est retourné vivre chez sa mère en campagne et à l’âge de plus de 30 ans.

Après c’est vrai que ça peut en agacer certains que tout soit aussi naïf et trop beau pour être vrai. Anyway, Bakuman confirme son statut d’ovni dans le Jump grâce à une thématique originale et une narration dense qui parviennent tout de même à dompter l’intérêt du lecteur grâce au génie de Tsugumi Oba et la plume aérienne de Takeshi Obata.

Note Yzgen : 9/10

Tags: , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑