Mangas

Published on décembre 6th, 2015 | by Faël Isthar

0

Review : Area D Tome 11 – « Petite soeur »

Area D Tome 11

Enfin, Jin et ses amis sont parvenus jusqu’à Mika ! Mais que lui arrive t-il ? C’est comme s’il s’agissait d’une personne complètement différente de la petite gamine espiègle et pleine de vie qu’ils avaient l’habitude de côtoyer ! Et pour cause : Owl-Eye lui a lavé le cerveau et a fait en sorte de manipuler ses souvenirs afin qu’elle tienne Jin comme seul et unique responsable de la mort de ses parents ! Voilà pourquoi Mika tente de le tuer. Mais qu’importe, Jin n’a pas peur et est prêt à sacrifier jusqu’à sa vie si cela lui permet d’avoir une chance de ramener sa soeur spirituelle à la réalité !

 

Area D Tome 11-1

Area D Tome 11-2

Damn…je reste sans voix face à la naïveté et la simplicité narrative confondante de « Area D ». Clairement, il s’agit bel et bien du « Fairy Tail » du Seinen sauf que contrairement à FT, je serai beaucoup moins magnanime quant à ma critique. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. D’une, Fairy Tail a beau être niais, l’intrigue parvient à conserver un minimum de cohérence et de crédibilité. Tant bien même les power up sortent souvent de nulle part. De deux, Fairy Tail…est un shonen.

Area D Tome 11-3

Area D Tome 11-4

À savoir un genre de manga qui, stricto sensu, met l’emphase sur les notions emblématiques de l’amitié, de l’amour et de la ténacité en vue de vaincre n’importe quel ennemi et n’importe quel obstacle. Simplicité parfois navrante mais destinée avant tout à un public de lecteurs entre 6 et 16 ans. Area D ? Not that much. En tant que seinen, les thématiques et arcs explorés se doivent d’être un minimum complexes et anti-manichéen. Ce qui n’est pas du tout le cas. Ici, Jin et sa bande d’amis Bisounours ne cesse de vaincre les méchants grâce à la force du lien indéfectible qui les unit. Puis Rin, ce méchant au coeur torturé et corrompu par la douleur…please, c’est d’une niaiserie proprement insupportable.

Area D Tome 11-5

Area D Tome 11-6

Enfin, troisième et dernier point, le plus impardonnable à mon sens : Area D dispose d’un ***** de scénariste. Ce que n’a pas Mashima qui parvient pourtant à mieux s’en sortir. À quoi joue donc Kyouichi Nanatsuki pour délivrer une histoire aussi sommaire et des personnages aussi plats et stéréotypés ? Avant même d’ouvrir le tome, je savais que Mika allait être sauvée et que Jin allait triompher de Owl-Eye. Le tout sans aucune drama, évidemment. De fait, il n’y a que le cliff nous dévoilant que les deux chefs des districts Est et Ouest, Kidô et Asura, sont toujours vivants, qui m’a plu (même si je m’en doutais fortement pour Kidô). Quant à celui clôturant la première partie, inutile de préciser que Rin va s’en sortir -_- En espérant que le deuxième arc soit plus couillu…

Area D Tome 11-7

Area D Tome 11-8

Note YZ : 5,5/10

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑