Régionales 2015 : Entre Percée du FN, Sacrifices du PS et Ni-Ni des Républicains

Et bien, nous voilà embarqués dans une sacrée histoire. Cela étant dit, il fallait être aveugle pour ne rien voir venir. J’en vois d’ailleurs beaucoup rejeter la faute sur les Français n’étant pas parti voter mais à qui la faute lorsqu’on réalise que les investitures PS/LR (ex-UMP) de ces quarante dernières années ont mené à cette France meurtrie et divisée ? Est-ce que la plupart de nos politiques ont besoin de cette baffe monumentale pour se remobiliser et à reconstruire le pays d’ici les prochaines élections ? Espérons-le.

Cyril-Hanouna-Regionales-1

Cyril-Hanouna-Regionales-2

Car il ne faut pas être dupe : le FN au pouvoir, ça risque de ne pas du tout le faire (notamment sur le volet économique). Sans compter qu’il y aura probablement de la corruption et du copinage comme tout bon parti politique qui se respecte. La seule variante à la hauteur sera peut-être la sécurité et l’application d’une politique de « Tolérance Zéro ». Pour le reste, je suis bien plus sceptique. Plus qu’à attendre les résultats du 2e tour sachant que le FN est déjà en tête dans six régions, que le PS a décidé de lâcher ses têtes de liste en Nord-Pas-de-Calais-Picard et en Paca et que Nicolas Sarkozy a appelé son parti à ne pas faire d’alliances avec le PS. Vivement u_u

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Bapst'
Bapst'
6 années il y a

Les compétences de la région ne permettent pas d’avoir une politique sécuritaire particulière.
Effectivement la question de la sécurité a brouillé le débat, mais c’était hors-sujet. (les patrouilles dans les transports… à la limite, mais c’est pas là qu’ont frappé les fous kamikazes…) Je pense qu’à abandonner l’analyse (des bilans, des programmes…) aux modes médiatiques (les petites phrases, les clashs, les préjugés, le sur-commentaire inutile) on abandonne la démocratie aux bons communicants. On peut comprendre le vote sanction, profitant à ceux qui n’ont pas souvent été au pouvoir. On peut comprendre que cette alliance contre le FN puisse paraître suspecte. (si le FN n’est pas républicain, on l’interdit. S’il n’est pas interdit… c’est qu’il est républicain) Mais le FN n’a que 13% des inscrits au final. 50% d’abstention c’est énorme, mais vu le panel de sensibilités et de programmes proposés, à part la perte de confiance dans la politique et la flemme (de chercher un peu plus loin que le « tous pourris-tous responsables du déclin » que je trouve un peu simpliste, ou même la flemme d’aller jusqu’au bureau de vote parfois) , je vois pas trop l’excuse des abstentionnistes. C’est pas Secret Story, c’est juste la politique environnementale et économique des régions. Et c’était pareil aux départementales, aux cantonales… là où on a des leviers pour changer les choses. Je suis un peu virulent parce que déçu encore par cette abstention, et la réécriture de l’histoire que pratiquent toujours les gens sur les plateaux télé. (un truc souvent du style « je comprends ce qu’ont voulu dire les français, les français veulent absolument que mon parti soit élu ! » quel que soit le score.) Y’a un moment faudra les affronter les défis des inégalités nord/sud ou riches/pauvres, les problèmes comme la fin du pétrole ou la surconsommation, la préservation de notre unique vaisseau à tous, notre planète, des écosystèmes complexes qui nous permettent de vivre, l’entretien des tensions géopolitico-économiques. Avant de tout subir.