Médias Bertrand Cantat

Published on octobre 11th, 2017 | by Faël Isthar

0

Les Inrocks Critiqués pour leur Couv sur Cantat (le type qu’a tué sa femme)

Bertrand Cantat

Une couverture sciemment choisie. Clairement, il y a de quoi être dégoûté. Par ce torchon mais aussi cette société qui, sous prétexte qu’un homme est « important »,  lui permet de s’en sortir. Qu’importe qu’il se soit attaqué à une femme. En la violant comme ce fut le cas pour le producteur Harvey Weinstein. En la tuant pour ce qui est de Bertrand Cantat. Dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003, une dispute éclate entre Cantat et sa compagne, Marie Trintignant. Celle-ci est alors victime d’un déchainement de violence. Des « gifles » extrêmement violentes lui sont portées à plusieurs reprises. Au final, le nez de Marie casse et cela provoque un oedème cérébral. Cantat ne prévient les secours que plusieurs heures plus tard. Plongé dans un coma profond, Marie Trintignant finit par mourir le 1er août 2003. Bertrand Cantat sera condamné à 8 ans de prison pour « Homicide involontaire ». Il sortira de prison au bout de 3 ans. Liberté conditionnelle.

Bertrand Cantat

Depuis, celui qui a tué son ex-compagne a pu se produire à de nombreuses reprises et faire la promo de ses nouveaux titres. Dont ceux présents dans son nouvel album. Le sinistre chanteur appelle à l’éveil des consciences sur la situation des migrants. Un monstre qui fait la moral. Ça pourrait prêter à sourire s’il n’y avait pas une victime dans l’histoire. Et nous voilà avec cette couverture des Inrocks sur Bertrand Cantat. Avec un long article qui nous explique sa démarche artistique mais aussi ses « souffrances »personnelles suite au meurtre de Marie Trintignant. Nous marchons décidément la tête à l’envers. De base, le verdict judiciaire a été beaucoup trop clément. Mais voir que certaines personnes continuent à faire la promotion de cet individu sous prétexte qu’il est est « artiste » est révulsant. De même, je ne comprends pas ceux qui continuent à être fans d’un tel monstre. Il faut vraiment manquer d’empathie. Notez que l’ex-femme de Cantat, Krisztina Rady, avec laquelle il s’était remis après la mort de Marie Trintignant, s’est suicidée le 10 janvier 2010. Plusieurs enregistrements vocaux laissés à ses parents indiquent qu’elle se faisait elle-aussi frapper et que cela a joué dans sa dépression. Notre monde est décidément bien malade. Et les méchants ne sont pas toujours punis comme ils le devraient. Gardons espoir que tout cela change. Un jour.

Bertrand Cantat

Tags: ,


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

19 Partages