Ciné Le Train

Published on mai 1st, 2021 | by Faël Isthar

1

Kimetsu no Yaiba : Le Train de L’Infini

« Hideki, Minoru, Masao… ». Un à un, le Maître des Pourfendeurs énonce les noms des Hashira tombés au combat. « Susumu, Yuta, Yaichi ». Si seulement son corps pouvait lui permettre de poursuivre sa litanie. « Je me demande combien de temps il me reste avant de ne plus être capable de faire ce voyage ». Dans tous les cas, il ne peut se permettre de mourir en des temps aussi critiques. « Sept crimes commis par les démons nous ont déjà été notifiés ce mois-ci… » annonce t-il alors que son associée se tient à ses cotés. « Mais qu’importe le nombre de victimes qu’ils feront dans nos rangs, la volonté de l’être humain est indestructible ». Qu’importe les stigmates. Qu’importe la douleur. « Le Train de l’Infinité vient sans doute de quitter le quai à l’heure où nous parlons ». Pour le meilleur, espérons-le. « Reviens-nous sain et sauf,  Rengoku-kun ».

En à peine quelques minutes, Koyoharu Gotouge est parvenue à nous faire entrer en affect avec le Hashira du Feu, Kyojuro Rengoku ! Son enthousiasme permanent et son énergie débordante s’avèrent rapidement contagieux. Puis quel style de combat prodigieux ! Visuellement parlant, c’est un délice et Ufotable ne faillit pas à sa réputation ! Quant au narratif, les esquisses du rêve de Rengoku, son père absent, un petit frère aimant et une mère lui ayant inculqué cette droiture intangible, s’avèrent soignées au possible. En peu de temps, son passé et ses motivations touchent nos coeurs.

Quant au Royaume du Rêve conçu par Enmu, celui-ci se révèle à la fois fascinant et terrifiant. Permettant à une dite-personne d’envahir les songes d’autrui pour peu qu’il soit parvenu à l’hypnotiser. « Trouvez le noyau spirituel et détruisez-le ». C’était sans compter l’instinct de survie de Rengoku-san, l’instinct d’amour de Tanjiro et Nezuko, l’instinct de folie d’Inosuke et l’instinct de perversité (ha…) de Zenitsu ! Pas étonnant que Enmu ait trouvé des humains désespérés au point de vouloir s’agripper à leurs rêves. « J’aurais voulu y rester aussi… » confesse Tanjiro à l’un d’entre eux. « Éternellement ». Pour autant, l’appel à la réalité sera toujours plus fort que le train de l’infini. Aussi éprouvant soit-il.

Le Train

Moi qui m’attendais à ce que Enmu soit le nemesis principal, que nenni ! Nos Pourfendeurs sont parvenus à le neutraliser sans trop de mal et il faut en réalité attendre le dernier quart pour voir apparaitre le véritable nemesis —> Akaza, Hashira de Rang Supérieur. L’occasion d’assister à l’exploit d’un Hashura prêt à sublimer la fragilité de l’être humain au prix d’une vie. Comment lutter contre un être capable de se régénérer à la vitesse de la lumière quand on est soi-même fait de chair et de sang ? Qu’importe pour peu que l’on se bat.

Et quel combat sublime ! Quelle conclusion tragique ! À lui-seul, le sacrifice de Rengoku remonte la côte d’un arc qui, jusqu’alors, s’était révélé très classique. « Celles et ceux né(e)s avec de grands pouvoirs se doivent de protéger les plus faibles » avait un jour déclaré la mère de Rengoku. « Telle est leur responsabilité ». Kyojuro-san se sera acquitté de cette mission en brûlant de mille feux. « Il s’est battu jusqu’au bout en nous protégeant et tu as fuit !!! » hurle Tanjiro alors que Akaza s’échappe de la lumière du soleil. « Rengoku a gagné et tu as perdu !!! ». Adieu, Rengoku. Et merci de nous avoir pavé la voie vers ce que l’être humain a de plus beau à offrir. Le Train de l’Infini te doit un grand merci. Doublé d’une reconnaissance éternelle.

Le Train
Le Train

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
inosuke971
1 mois il y a

Je viens tout juste de le regarder et le film était absolument dantesque en particulier sa fin surtout qu’on voit ma lune démoniaque favori : Akaza

Back to Top ↑