Jujutsu Kaisen 22 : Les Complaintes Du Quotidien

Complaintes Du Quotidien
Complaintes Du Quotidien

« La porte d’entrée ne veut plus se fermer ! » râle un jeune homme au téléphone. « Il est là, le problème ! Vous le faites exprès ou quoi ?! Venez réparer ça tout de suite !!! ». C’est à cet instant qu’un fléau fondit sur sa proie. Et il en fut terminé des complaintes du quotidien. […] « En juin dernier… » récapitule Akari Nitta, cheffe des assistants de l’école d’exorcisme. « Le corps de Taichi Kanada fut retrouvé dans un hall d’immeuble à Morioka. De même pour Osamu Shimada à Yokohama et Hiroshi Yamato à Nagoya ». Visiblement, le mauvais esprit utilise le même mode opératoire. Sachant qu’un autre point commun reliant les victimes est qu’elles se sont plaintes à leur gardien. Parfois juste avant d’être tuées. Parfois dans les semaines ayant précédé l’assassinat. « Dans les trois cas, la porte automatique ne se fermait plus mais bizarrement, les autres locataires n’ont rien remarqué ». Bien, il est temps d’enquêter.

Décidément, Gege Akutami a le chic pour nous raconter des histoires d’horreur saisissantes ! Ce récit des quatre camarades d’enfance dont les corps inconscients furent retrouvés, il y a de cela une vingtaine d’année, sous un pont réputé pour ses suicides fait froid dans le dos. Surtout quand on sait ce qui a fini par leur arriver. Quelle créativité ! Puis ce visuel macabre qui dérange… Vite, la suite ! Je n’aurais jamais pensé que ces complaintes du quotidien nous en apprennent davantage sur la soeur ainée de Megumi, Tsumiki. Plongée dans le coma depuis de nombreuses années. Le fait qu’elle puisse être à son tour la cible du fléau du pont des suicides rend les enjeux plus compliquées pour notre trio. Ça et le fait que Mahito leur ait envoyé une énième poupée. Encore un rapport avec Sukuna, j’imagine ? Je me demande si cet arc de transition restera tel quel ou si on se dirige déjà vers une trame plus tentaculaire.

7/10

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires