Planète

Published on janvier 31st, 2015 | by Faël Isthar

0

Jadav Payeng : L’Homme qui avait planté une Forêt à lui tout seul

Kudos-1

Un modèle de vertu. Cela fait depuis 1979 que Jadav Payeng plante, une à une, ses graines d’arbres et de plantes à travers ce qu’il convient désormais de nommer la « Forêt de Molaï ». Son créateur : lui et lui seul. Surface de l’écosystème : 550 hectares dont 300 de bambou (y a quoi). Sachant que Central Park (New York City, US) fait 341 hectares. Oui, cet homme est un héros. Non seulement pour les villageois, qui l’appellent « Forest Man », mais aussi pour toutes les espèces de plantes et animales ayant pu y trouver refuge.

Tigers-1

À l’époque, il n’y avait plus de forêt car l’érosion s’étant chargée de grappiller peu à peu l’ile de Majuli (Inde) : ce qui avait pour effet de ne pas permettre l’enracinement profond des racines. L’explication : d’immenses digues avaient été construites non loin de là et bouleversé profondément le flux de l’eau. Lorsque Jadav demande au gouvernement de l’aider à sauver son île, celui-ci se voit offrir une fin de non-recevoir. Alors Jadav décide de planter ses arbres…tout seul.

Plus de 30 ans plus tard, la Forêt de Molaï est l’un des joyaux de l’Inde : 130 éléphants, une dizaine de tigres du Bengale, des rhinocéros, des cerfs et bien d’autres animaux qui la considèrent comme leur sanctuaire. Cela étant dit, le combat est loin d’être terminé : « Il ne le sera jamais. La plus grande menace à laquelle je dois faire face ne provient pas de la nature mais des miens. L’homme a vocation à tout détruire alors que ça devrait être le contraire. Je me battrai jusqu’au bout pour que ce soit le cas ».

Forest-1

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑