Horimiya S01E03 : Un Binôme D’Une Vie

Binôme

« Bien ! » annonce la professeure. « Trouvez-vous une ou un partenaire et tenez-lui la main ! ». À l’époque, Izumi Miyamura était un enfant très timoré. Au point de ne pas être capable de se trouver un(e) ami(e) en vue de participer aux différents travaux en binôme. « Personne ne voulait être avec moi parce qu’on me trouvait bizarre » se remémore t-il. Différent et, se faisant, prompt à susciter la méfiance. « Ça a duré de l’école primaire jusqu’au collège ». Une mise à l’écart constante. Bien sûr que ça fait mal ! « C’est peut-être pour ça que j’ai commencé à me faire des piercings ». Quitte à être différent, autant y aller à fond. […] « Il est tellement zarb ! » soupire une camarade de lycée d’Izumi. « Qui, ça ? » s’interroge Kyoko Hori qui passe par là. « Miyamura, duh ! ». À cette époque, Kyoko et Izumi ne se connaissaient pas encore. Et Miyamura n’avait aucune idée que son binôme d’une vie se trouvait si près de lui. « Tu fais quoi ? » demande Hori. « R… Rien ! » répond Miya. Let’s the life begin.

Binôme

Ce sentiment de ne pas appartenir à un groupe distinct, il m’est arrivé de le connaitre. Enfin, plus ou moins ! Je suis toujours parvenu à me faire des amis mais l’impression, parfois, d’être à part, m’a toujours pris aux tripes. En particulier eu égard aux sentiments amoureux. Quelle période du désert ce fut, ahah. On n’en ressort pas indemne mais cela fait partie de la construction de soi. Cela fait partie intégrante de la vie… Voilà pourquoi je comprends plus ou moins l’errance de Miyamura à cet instant précis. Lui qui a toujours eu l’habitude d’être seul et d’en souffrir se voit tout d’un coup intégré non-seulement à un groupe mais à un binôme amoureux. Kyoko Hori ! Ça doit faire beaucoup à gérer. Surtout lorsqu’on est en terminale. Toru Ishikawa a eu raison de lui dire qu’il était totalement convenable d’être « bizarre » ou, disons, maladroit. À quoi servent les ami(e)s si ce n’est pour pas s’accepter tel(le)s que l’on est ? Dans les respect mutuel, cela va de soi ! Enfin… Hori qui déclare, face à l’hostilité de sa rivale, Remi, que Miya lui appartient, était troooop mignon ! Ça aurait été creepy si ça avait émané de la part d’Izumi, ceci-dit. Autre surprise —> Je n’aurais jamais imaginé que Horimiya devienne une réalité dès l’épisode 3 ! Quand bien même il aura fallu une bagarre entre Toru et Miya pour que les choses s’officialisent un tant soit peu. Allez, la suite !

7/10

*Coup de Coeur*

Publié le
Catégorisé comme Anime Étiqueté

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires