Mangas Yû Nishinoya

Published on novembre 30th, 2018 | by Faël Isthar

0

Haikyu!! Tome 31 : Les Dieux Qui Nous Regardent

Yû Nishinoya

« Deuxième service gagnant sur le libéro de Karasuno !!! » exulte le commentateur. Clairement, Atsumu Miya est dans un bon jour. Contrairement à Yû Nishinoya qui, malgré son courage, commence à être pris en tenaille par un sentiment avec lequel il n’était que trop familier étant petit —> La peur. De quoi faire une série de pompes sur un doigt ! Objectif —> Récupérer la flamme !! Malheureusement, Atsumu est tenace et ses coéquipiers également. En témoigne Osamu, son frère jumeau, qui tente une courte arrière suivie par une frappe de Rintaro Suna qui aurait dû être contrée par Kai Tsukishima ! Mais non… L’amplitude de son point de contact est telle qu’il est parvenu à percer le block adverse ! La faute à une morphologie qui lui permet de smasher avec tout le tronc. Là où d’ordinaire, on frappe avec le bras et l’épaule. « En clair, plus le niveau d’un contreur est élevé, plus Suna parvient à lui faire faire ce qu’il veut ».

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Je crois que c’est la première fois qu’on voit Yû Nishinoya autant en difficultés ! L’occasion de réaliser qu’il était très peureux durant son enfance, ahah. Mais grâce à un grand-père facho, le jeune Nishinoya a pu braver sa peur encore et encore. « Ce n’est pas bien d’avoir peur » ne cessait-il de lui répéter. « Car la peur t’empêche de saisir beaucoup trop d’occasions ». Et il a raison ! Enfin, presque ! La peur est un sentiment utile qui permet d’être averti des différents dangers et risques composant un dit-environnement. Le problème est que si cette même peur n’est pas contrôlée, il devient difficile de jauger le péril d’une dite situation. Par contre, si elle est maitrisée, on est beaucoup plus maitre de soi et, surtout, on parvient à franchir des obstacles et des occasions. De base, Nishinoya ne se confie pas énormément. Mais pas cette fois-ci ! Parce que son ami et partenaire, Hisashi Kinoshita, lui en a fait prendre conscience de la plus triste des manières.

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Hisashi-kun était pourtant ultra concentré ! « 28e service gagnant dans ma tête ». Tous ses sens étaient dirigés vers la balle et la bande blanche du filet. Mais ça n’a pas suffit face à Inarizaki. Et il y a de quoi être frustré puisque contrairement à Tadashi Yamaguchi lors de sa première entrée sur le terrain, Kinoshita ne s’est pas foiré ! Peut-être a t-il effectué un service trop « safe »… Mais qu’il ne se lamente pas trop ! Grâce à sa volonté, sa détermination puis sa frustration, Yû Nishinoya a pu se reprendre en main ! Je ne savais pas que ces deux-là s’entrainaient si souvent ensemble. Quel beau moment… Ce n’est que partie remise, Kinoshita !!! L’occasion d’embrayer sur un autre type « safe » et lambda mais qui, au bout de trois années d’entrainement régulier, s’est transformé en leader implacable —> Shinsuke Kota. Depuis le départ, je me demandais pourquoi il était le capitaine tant son kohai, Atsumu Miya, semblait le surclasser en compétences et leadership. La réponse est simple : Régularité et Charisme !

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Oui, Shinsuke Kota est bon en défense mais ce n’est pas une star. Par contre, il possède une aura naturelle de meneur et parvient à ne jamais commettre d’impairs sur le terrain. « S’il s’agit d’un truc que tu réussis au quotidien alors pourquoi stresser ? ». Ça + le fait qu’il ait toujours les bons mots pour motiver ou calmer ses coéquipiers ont finit par lui assurer une place de choix au sein d’Inarizaki. Et cela alors même qu’il ne fut jamais titulaire non-seulement au collège mais aussi lors de ses années de seconde et de première ! Son parcours force l’admiration et son mental incline à la performance de soi. Qui plus est, j’aime beaucoup la philosophie de sa grand-mère. Comme quoi où qu’on soit et qu’importe le moment de la journée, il y a toujours au moins un dieu qui nous regarde et nous observe. Voilà pourquoi lui et sa team sont parvenus à remporter ce deuxième set ! Mais tenez-le vous pour dit —> Karasuno ne répétera pas les mêmes erreurs. Tobio Kageyama est dans une condition optimale. Le Pointu Asahi Azumane, d’ordinaire si craintif, est une véritable bête du fait de voir son pote Yu douter. Enfin, l’intéressé, Yû Nishinoya, est à nouveau lui-même ! Grâce au soutien sans faille de son Asahi-kun et l’éclosion touchante au possible de son fidèle ami, Hisahi Kinoshita (ce conseil magnifique donné sur le moment !). Superbe tome pour un superbe combat ! La conclusion risque d’être enflammée !!!

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

7,5/10

*Coup de Coeur*

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Yû Nishinoya

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Back to Top ↑