Cannes

Published on mai 27th, 2012 | by Faël Isthar

0

Cannes 2012

Il ne reste maintenant que quelques heures avant la clôture du 65ème festival de Cannes et, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il va être compliqué d’engager des pronostics quant aux futurs palmés…

Ce que l’on peut affirmer pour l’instant, c’est que ce festival aura été marqué par nombre d’évènements tel que l’acteur Sacha Baron Cohen déguisé en son personnage du Dictateur et foulant les trottoirs cannais du haut de son chameau. Ou bien la mini-polémique du réalisateur d’Après la bataille qui a déclaré refuser que son film soit distribué en Israël tant que les territoires palestiniens demeuraient occupés.

Coté films, je sens bien la palme d’or pour De rouille et d’os de Jacques Audiard. Les critiques de la presse et des spectateurs sont quasi-dithyrambiques. Le seul gros facteur qui pourrait empêcher sa consécration est qu’un autre de ses films, Un Prophète, ait déjà remporté la Palme d’or en 2009.

Plutôt d’accord avec toi. A noter que Holy Motors a également reçu un bon accueil. De même pour Amour de Michael Haneke qui a beaucoup ému Cannes. Après voilà, tout va dépendre du jury, composé entre autres d’Ewan Mc Gregor, Diane Kruger et de Nanni Moretti comme président. Sachant qu’ils sont tous enfermés en mode huit-clos afin d’être le plus objectif possible.

Sinon après t’as tout les à-cotés du festival comme le concert de Gossip, les soirées VIP où Robert Pattinson filtre délibérément avec Kristen Stewart ou bien Eva Longoria sur le tapis rouge en tant qu’égérie d’Oréal. Toutes ces choses bien présentes et qui insufflent de l’âme et du glamour à Cannes.


Pour continuer sur les à-cotés mais coté films cette foi-ci, j’ai bien envie de mentionner le remake de Maniac avec un Elijah Wood scalpant ses victimes afin de recréer sa mère défunte (brr). Le film est présenté en hors-compétition et a dors et déjà divisé la critique. On aime ou on aime pas apparemment. Et c’est gore. Très gore.

Oui et dans la même veine “Scandale”, t’as aussi le Paperboy avec Nicole Kidman qu’a choqué les sensibilités de par le caractère fortement érotique de certaines scènes.. Enfin, Cannes ne serait pas Cannes sans son lot de déception. Et au rang des prétendants on retrouvera le nouveau Cronemberg qui, malgré une forte prestation de Pattinson, demeure assez mou et peu compréhensible. De même pour Reality du réalisateur de Gomorra qui n’a pas autant scotché les foules (la faute à un sujet peut être moins vif -Télé réalité contre Mafia-).

Quoiqu’il en soit, on a hâte de savoir quels vont être les futurs récompensés et, surtout, qui va obtenir la future palme d’or. Rdv d’ici quelques heures pour un petit bilan de la cérémonie de cloture (présidée par une Bérénice Bejo plus glamour que jamais).

And the winner is…

Amour de Mickael Haneke. Le cinéaste autrichien remporte donc pour la deuxième fois le précieux sésame (sa première palme d’or ayant été attribué au Ruban Blanc). On notera également le prix de l’interprétation masculine pour le danois Madds Mikelsen dans La Chasse et le double prix de l’interprétation féminine pour Cosmina Stratan et Cristina Flutur dans Au-delà des collines.

Vous pouvez trouver la suite ici. Un palmarès plutôt convenu donc et assez équilibré.  A voir maintenant dans les salles si toutes ces récompenses vous paraissent justifiées !

Tags: , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑