US

Published on janvier 20th, 2015 | by Faël Isthar

0

Floride : Le Village des Violeurs – « Libérés mais pas pardonnés »

Gene with his dog Killer, Miracle Village

Oui, vous avez bien lu. C’est dans ce petit village de bungalows situé au sud de la Floride rurale que ces anciens détenus, déjà condamnés pour des crimes sexuels (viols, pédophilie), purgeront le restant de leurs jours. À savoir qu’ils resteront entre eux et seront isolés du reste de la civilisation. Hébergeant auparavant des migrants dont le but était d’exploiter les vastes champs de cannes à sucres entourant le village, celui-ci est dorénavant composé de violeurs. Pas une prison, pas non plus une ville comme les autres, plutôt un sanctuaire.

Village-Violeurs-Floride-6

« Les gens normaux ne veulent pas de nous. Peu importe qu’on ait purgé nos peines. Nous ne sommes pas la bienvenue parmi eux » explique un résident. Mais sont-ils vraiment à blâmer ? Moi-même, je n’accepterai jamais qu’un ancien violeur/pédophile ait à vivre auprès de moi et de mes proches. Le risque est beaucoup trop grand et je ne crois pas en la guérison totale de ce genre de vice ou « maladie ».

Village-Violeurs-Floride-3

Intriguée par ce mode de vie inhabituel (le village est loin d’être une norme aux US et dans les pays occidentaux), Sofia Valiente, jeune photographe de 24 ans, a voulu en savoir plus et a donc tourné ce reportage en vue de mieux comprendre ces habitants. « En général, ils étaient tous assez choqués que je m’intéresse à eux […] Dans leur tête, ce sont des monstres qui vivent entre monstres et que plus personne ne veut voir ».

Village-Violeurs-Floride-4

Elle, pourtant, si. Fondé en 2009 par le pasteur évangile Dick Witherow, le « Village des Miracles » a pour objectif de réhabiliter les violeurs en leur offrant un semblant de vie « normale ». Même si, pour cela, ils doivent vivre entre eux, porter un bracelet électronique à la cheville, rentrer dans leurs appartements à 19h précises et accepter de ne jamais posséder d’ordinateurs portables+ smartphones. « J’imagine qu’on peut s’estimer heureux vu toutes les horribles choses qu’on a fait. Et je refuse de me plaindre. Ce serait indécent ». Oui, ça le serait.

Village-Violeurs-Floride-5

Source

Tags: ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑