Ciné Endgame

Published on avril 24th, 2019 | by Faël Isthar

0

Endgame : Aux Disparu(e)s

« Et à leurs rêves »

Après 22 jours d’errance dans l’espace, Tony Stark et Nebula sont retrouvés. Merci Carol Danvers a.k.a. Captain Marvel ! Sans sa capacité à évoluer dans l’espace, Tony aurait fini par mourir. « Comment te portes-tu ? » lui demande Steve Rogers a.k.a. Captain America. « Comme quelqu’un qui vient de perdre beaucoup de choses » répond l’intéressé avec un soupçon de fébrilité. « Et maintenant, on fait quoi ? ». « Tu sais, Steve… » répond Tony. « J’ai toujours apprécié ton optimisme débordant mais peut-être aurait-il fallu m’écouter lorsque je vous avais proposé de déléguer une partie de votre liberté pour un bouclier efficace !!! ». « Concentrons-nous sur la situation présente » réplique Steve sans vouloir réitérer le débat. « On a perdu ! Perdu !!! » s’emporte Stark. « Là voilà, la situation actuelle ! Alors soit on fait avec, soit on tente de perdre ce qui nous reste !!! ». Peu de temps après, Tony fut hospitalisé. Son état mental étant trop instable pour qu’il puisse être opérationnel. Sans compter son manque d’envie. « Est-ce qu’on a au moins un plan d’action ? » s’interroge James Rhodes a.k.a. War Machine. « Oui… » répond Danvers. « Nous allons tuer Thanos ». Le début de la fin. L’embrasement du Endgame.

Endgame

L’un de ces films prompts à susciter un torrent d’émotions parmi les spectateurs. Des applaudissements. Des rires. Et des larmes. Soyons clairs —> Là où Infinity War brille par sa proposition et son action, Endgame ne cesse de s’ériger autour de sa conclusion. Rarement un titre n’aura été aussi pertinent que celui-ci. 2h30 où les rescapés du génocide apprennent à renouer leurs liens et à tenter de réaliser l’impossible. Une demi-heure qui monte progressivement en puissance et délivre une bataille finale qui restera dans les annales. Le changement de rythme déstabilisera celles et ceux qui n’étaient pas attaché(e)s au MCU. Quitte à en endormir certain(e)s. Pour ne rien arranger, les références aux opus précédents sont nombreuses. Pour les fans et autres connaisseurs, en revanche, la clôture des Frères Russo s’avère remarquablement bien écrite. De mises en situation touchantes en faits de bravoure marquants, cette toile finale dresse les aspérités de héros loin d’être parfaits. La façade admirée de tous n’est plus. Seuls restent des personnes « ordinaires » aux échecs multiples et en quête d’amour. Quitte à se perdre lorsque l’équilibre se brise.

Endgame

Ultime hommage aux survivants, Endgame n’est parvenu à me surprendre qu’en début de récit. Comme si l’histoire s’était bien achevée à Infinity War. Endgame est un nouveau pan drapée d’espoir. La différence entre les deux parties est telle qu’elle pourra diviser les foules. D’un coté, une virée épique consacrée à la faille ultime de nos Héros (Thanos). De l’autre, une balade dédiée à ces Femmes et Hommes déterminé(e)s à venger les disparu(e) coûte que coûte. Après tout, le propre de l’être humain n’est-il pas de ne jamais renoncer ? Pour le meilleur et pour le pire. Au bout de cette épopée, votre coeur ira aux Avengers tandis que votre raison rejoindra l’ambition de Thanos. Quelle maestria ! Quel prodige que de parvenir à conclure onze années cinématographiques faites d’échecs et de fulgurances en une telle quintessence. Oui, il y a des imperfections. Oui, il y a des ratés. Oui, il y a des frustrations. Mais comment ne pas dire bravo face à cette conclusion et volonté de réconcilier Cinéma et Blockbuster ? Stan Lee serait fier.

Endgame

8/10

*Coup de Coeur*


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ et Ikke !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑