Dernier Train pour Busan : Toi Et Moi

« Jusqu’au bout du monde »

« Tu n’es jamais là de toute façon » rétorque la petite Su-an à son père, Seok-woo, alors que celui-ci lui demande pourquoi elle n’a pas fini sa chanson devant la classe. « C’est faux. Garde toujours en tête que j’observe tout ce que tu fais et cela à n’importe quel moment de la journée ». Pourtant, Seok sait bien qu’il n’est jamais présent pour sa fille. La faute à son travail, directeur d’un fond d’investissements en bourse, qui lui accapare tout son temps libre. Voilà pourquoi Seok-woo a tenu aujourd’hui à raccompagner sa fille chez sa mère. Afin qu’elle sache que s’il se tue autant à la tâche, c’est pour elle et son devenir. À cet instant, tout allait bien. Et puis ils sont arrivés.

Dernier-Train-Busan-Review-1

Je savais que « Dernier Train pour Busan » avait reçu de bonnes critiques suite à sa projection hors-concours au Festival de Cannes. Pour autant, j’étais loin de me douter que j’allais quitter la salle dans un état émotionnel aussi intense. Ha ça non ! Je n’étais pas préparé à assister à l’un des films les plus marquants qu’il ne m’ait jamais été donné de voir. Pour tout vous dire, The Walking Dead fait vraiment peine à voir si on ose la comparaison entre ces deux oeuvres rattachées au genre « Zombie Apocalypse ». La mise en scène vertigineuse, la tension permanente, cette angoisse qui prend aux tripes à moult occasions, le génie narratif quant à l’écriture du scénario et l’exploitation du contexte spatial (ce fameux dernier train pour Busan)… Je manque de superlatifs pour exprimer toute mon admiration envers ce chef d’oeuvre signé Sang-Ho Yeon.

Dernier-Train-Busan-Review-2

Une réalisation grandiose et qui ne s’essouffle jamais tout en s’assurant le soutien de personnages remarquablement bien construits. Pêle-Mêle, on pourra citer Seok-woo, père égoïste et enclin à devenir meilleur pour le bon devenir de sa fille. Sang-Hwa, grand bourru au grand coeur et n’hésitant pas à venir au secours d’autrui en démolissant du zombie. Sa femme enceinte, Sung-kyung, caractérielle mais tellement amoureuse et généreuse. Ou encore de ce jeune couple Young-guk et Jin Hee dont les liens sortiront profondément renforcés de ce terrible drame. Et comment ne pas mentionner l’adorable Su-an et sa nature bienveillante à l’égard d’autrui ❤️

Dernier-Train-Busan-Review-3

Enfin, et parce que nous ne sommes pas au Pays des Bisounours, la malfaisance de la nature humaine ne tarde pas à pointer le bout de son nez dès lors que le péril de vie et de mort vient à peser sur la balance. Notamment une personne qui en aura fait hurler de rage plus d’un dans la salle. Moi y compris xD Anyway, comment ne pas clore cette review par le sujet principal du Dernier Train pour Busan —> Les fameux zombies !! Et fichtre, qu’ils sont terrifiants T_T Désarticulés, assoiffés de chair humaine et rapides. Très, très rapides. Surtout, et c’est là où Sang-Ho Yeon frappe fort, ces zombies-là sont véritablement dangereux et mortels. D’où une alchimie parfaite entre un Character Building authentique et un facteur Drama on-ne-peut-plus présent. À voir sans hésitation. Pour ma part, je songe réitérer l’expérience dès la semaine prochaine.

Dernier-Train-Busan-Review-4

9/10

*Coup de Coeur*

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !

Voir tous les articles de Faël Isthar.
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires