Femmes Dannemarie

Published on août 30th, 2017 | by Faël Isthar

0

Silhouettes Féminines de Dannemarie : Le Conseil D’État Saisi pour Sexisme

Dannemarie

La décision pourrait faire jurisprudence. Tout commence dès le début de l’année 2017 —> La mairie de Dannemarie (Haut-Rhin, Alsace) décide de célébrer l’Année de la Femme ! Sachant que l’année 2016 était consacrée au vélo ._. Se faisant, plusieurs silhouettes féminines sont disposées dans la commune. Et là, c’est le drame ! À savoir que pas mal de ces silhouettes provoquent l’ire de certains habitants. En cause —> Une image relativement stéréotypée et beaufisante de la femme. Une accusation difficile à esquiver lorsqu’on voit cette silhouette d’une femme assise sur une chaise les jambes bien écartées en mode pin-up xD Et avec les talons hauts, bien sûr ! Autrement, je vous avoue qu’il n’y a que cette silhouette qui m’a vraiment dérangé. Quand bien même l’ensemble d’images traduit une certaine image qui ne correspond pas à la réalité. Par exemple —> Le fait que ces silhouettes soient élancées et fines. Autre exemple —> Les silhouettes de femmes enceintes et/ou en train de tenir un bébé qui en ont agacé plus d’une.

À savoir que ce genre d’image véhiculerait l’idée qu’une femme doit, un jour ou l’autre, se conformer aux fonctions reproductrices de son corps —> Faire des enfants. Une pression sociale qui, si elle est moindre de nos jours, reste vivace. Même au sein de la génération Y (1980-1999) alors qu’une partie grandissante d’entre nous n’hésite plus à concevoir l’idée d’une vie sans enfants. Pour des raisons de projet personnel (« Réaliser mes rêves avant de vivre pour ceux de mes enfants ») mais pas que. ! Les raisons financières. La société de ***** dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Le manque de visibilité eu égard à la surpopulation que subit la planète. Ou simplement l’envie de ne pas faire de gosses tout court. Certain(e)s d’entre nous ne se sentent pas l’âme d’être parent. Certaines femmes n’ont pas spécialement envie d’endurer les transformations physiques induits par la grossesse. Etc… Bref ! Revenons à Dannemarie ! Sous l’impulsion du collectif féministe Les Effronté(e)s, la justice a ordonné à la mairie de retirer les silhouettes le 9 août dernier. Car « trop caricaturales voire graveleuses ». Mais le maire, ses adjoints et une partie des habitants se sont opposés à cette décision. Ne comprenant pas où est le mal et dénonçant une atteinte à la liberté d’expression. Au Conseil D’État de trancher dans la journée…

Dannemarie

Tags:


About the Author

Directeur de YZGeneration



Back to Top ↑

20 Partages