Monde

Published on novembre 1st, 2014 | by Faël Isthar

0

Burkina Faso : Mort (et renaissance ?) du Crocodile du Botswanga

L’ex-président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, sera resté à son poste pendant plus de 27 ans. Si ça, ce n’est pas du despotisme de première qualité. Mais il faut croire que sa tentative d’amendement de la constitution le nommant « Président à vie » était de trop. En témoigne sa rapide destitution après un coup d’état militaire et une journée de violentes manifestations au cours desquelles le Parlement aura brûlé. Quand même. Dorénavant, deux militaires se disputent le rôle de Chef d’Etat.

Officiellement : en attendant la mise en places d’élections 100% démocratiques. Hm. Les deux militaires en question sont le général Nabéré Honoré Traoré (j’imagine que sa note de musique préféré est le Ré) et le colonel Zida. Sachant que les faveurs du peuple vont vers un troisième homme : le général retraité Kouamé Lougué. Autant dire que la transition démocratique risque d’être plus longue que prévu. En espérant que la chute du Crocodile Traoré n’entraine pas la naissance d’un autre Crocodile tout aussi affamé de pouvoir.

Edit : Traoré a concédé sa défaite face au colonel Zida ! C’est déjà un beau début

Tags:


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑