Monde

Published on janvier 28th, 2013 | by Faël Isthar

0

Brésil : 232 morts dans l’incendie d’une boite de nuit

Le bilan fait froid dans le dos tellement il parait surréaliste : 232 personnes ont trouvé la mort hier matin dans une boite de nuit brésilienne (Kiss nightclub) à Brasilia. L’incendie viendrait de l’allumage d’un feu de Bengale par un des membres d’un groupe de musique : celui-ciaurait atteint le plafond de la salle de concert et, en quelques secondes, aurait provoqué de lourdes flammes se propageant dans tout le club.

Lequel avait d’ailleurs largement dépassé sa capacité d’accueil : tout les clients à l’intérieur étaient empaquetés les uns sur les autres et, lorsque le feu a démarré, plus de 90% d’entre eux n’ont pu échapper à la fumée hautement toxique et sont morts asphyxiés. Et le bilan s’est d’autant plus aggravé que les victimes avaient perdu leur sens de l’orientation, à cause de la panique et de la toxicité de la fumée, et ne savaient pas où se trouvait la sortie.

Quant aux personnes qui ont réussi à la trouver : beaucoup se sont retrouvées dans l’incapacité de sortir car l’issue était bloquée par les corps des précédentes victimes. Une véritable tragédie donc causée par un acte stupide qui aurait pu être évitée de milles manières. Pourquoi n’y avait t-il pas d’extincteur à proximité du groupe si on savait qu’il y allait avoir un feu d’artifice d’allumé ? Pourquoi ne serait-ce qu’envisager d’utiliser un feu de Bengale dans une boite à huit clos bondée de toute part ? Est-il à ce titre nécessaire d’appliquer des quotas au nombre de clients dans une boite ?

On imagine bien que la panique présente au moment de l’incendie aurait pu être évitée s’il y avait eu moitié moins de monde. De quoi réfléchir à deux fois quand on se retrouve en présence d’un surplus de monde : entre autre toujours vérifier si la sortie est facile d’accès et si plusieurs issues d’urgence sont disposées sur les lieux . Qui plus est, il faudrait impérativement imposer  aux établissements recevant du monde des matériaux non inflammables et les auditer régulièrement. Ce drame fait partie des plus meurtriers au Brésil depuis l’incendie en 1961 d’un cirque à Rio De Janeiro qui avait couté la vie à 503 personnes. Nos pensées aux victimes et à leurs familles.

Brazil Fire Nightclub meme

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author

Fondateur de YZGeneration, YummyZ, Ikke et Bang !



S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Back to Top ↑